MULHOUSE

Publié le par Baldenberger

MULHOUSE
MULHOUSE

Le 4 janvier 1798, les bourgeois de la ville, en votant la réunion de la république de Mulhouse à la France, mettent fin à trois siècles d'indépendance et donnent une impulsion nouvelle à leur cité.

http://suffrage-universel.be/fr/frfrmu.htm
 

MULHOUSE
MULHOUSE

musée de l'auto

La Cité de l'automobile - Musée national - Collection Schlumpf de Mulhouse, en Alsace, abrite la plus importante collection de voitures du monde - plus de 500 véhicules - dont la célèbre collection Schlumpf des Frères Schlumpf (560 automobiles de 98 marques différentes, pionnières de l'histoire de l'automobile, construites entre 1878 et 1918, dont 430 classées aux monuments historiques

 http://citedelautomobile.com/

 

musée de l'impression sur étoffes

Mulhouse possède un passé industriel très riche, notamment dans le domaine de l'industrie textile. Le musée de l'impression sur étoffes permet de se plonger dans ce pan de l'histoire.

On y apprend les débuts (agités!) de l'impression textile et les différentes techniques utilisées, on y admire de vieilles machines et de beaux tissus.

http://www.musee-impression.com/

 

 

la cité du trainDepuis 1976, la ville de Mulhouse accueille le plus beau Musée du train en Europe. Riche d'une collection de plus de 100 véhicules, la Cité du Train s'enorgueillit d'un parcours spectacle permettant de découvrir le siècle d'or du chemin de fer. Des locomotives à vapeur jusqu'aux michelines, des tortillards jusqu'aux trains de banlieue,

http://www.citedutrain.com/

 

http://www.mulhouse.fr/fr/musees/

MULHOUSE
MULHOUSE
MULHOUSE
MULHOUSEMULHOUSE
MULHOUSEMULHOUSE
MULHOUSEMULHOUSE
MULHOUSEMULHOUSE
MULHOUSEMULHOUSE
MULHOUSEMULHOUSE

Le carnet de 12 timbres "inspiration africaine - tissus - motifs nature" est illustré par douze échantillons de tissus conservés au Musée de l'impression sur étoffes de Mulhouse.

Mulhouse est le centre d'images textiles le plus important au niveau mondial : les professionnels de la mode et les amateurs de décoration peuvent y découvrir une collection exceptionnelle de 6 millions de modèles.

MULHOUSE
MULHOUSE
MULHOUSE

tour du Bollwerk : Le Bollwerk est une tour, vestige des anciennes fortifications de la ville de Mulhouse, qui se trouve au quartier Nordfeld, non loin de la tour de l'Europe.

 

MULHOUSE
MULHOUSE

La Tour de l'Europe est un gratte-ciel en béton armé essentiellement résidentiel qui est situé dans le centre-ville de Mulhouse (Haut-Rhin), en France. Sa forme triangulaire symbolise, entre autres, la région mulhousienne, zone de jonction de trois pays européens : l'Allemagne, la France et la Suisse.

MULHOUSE
MULHOUSE
MULHOUSE
MULHOUSE
MULHOUSE

Depuis 1987, l’Aéroport de Bâle Mulhouse est connu sous le nom d’EuroAirport. Il a été créé dans les années 1930 pour remplacer l’aérodrome de Bâle-Sternenfeld devenu trop petit. Les infrastructures ont été réalisées par la Suisse et l’aéroport fut inauguré le 8 mai 1946. Une route douanière a été construite sur la plateforme en 1952 et un terminal passager en 1970 avec une extension de la piste principale destinée aux gros porteurs.

http://www.euroairport.com/fr/euroairport/entreprise/autoportrait/presentation.html

MULHOUSEMULHOUSE
MULHOUSE

Le tram-train Mulhouse Vallée de la Thur est une ligne exploitée conjointement par Soléa et la SNCF, reliant Mulhouse à Thann. La mise en service a eu lieu le 12 décembre 2010, en même temps que l'ouverture de la ligne 3 du tramway de Mulhouse, dont elle emprunte les voies de la station Gare Centrale de Mulhouse à la station Lutterbach. Ensuite, elle utilise les voies de la ligne de Lutterbach à Kruth jusqu'à la station Thann-Saint-Jacques.

Mulhouse a inauguré le tram en 2006 ; les 26 arches métalliques dessinées par Daniel Buren pour le tram-train symbolisent une porte d’entrée et une porte de sortie dont l’espacement est voisin de la longueur des rames de tramway ; elles enjambent la plate-forme. Les arches ont une section rectangulaire et leur surface extérieure est partagée en 5 bandes d’égales largeurs, donnant l’aspect de rayures alternativement blanches et noires. Les trois autres faces sont traitées de couleurs différentes.
L’artiste a souhaité matérialiser sur le sol le prolongement des rayures, selon l’axe passant par le pied des arches et à l’extérieur de celles-ci. En raison de la sinuosité du tracé de la ligne Ouest-Est, les lignes droites s’entrecoupent et forme une véritable trame aléatoire à travers la ville.


 

Publié dans patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article