Le pont des arts et l'Institut de France

Publié le par Baldenberger

Il relie les quais Malaquais et Conti au niveau de l'Institut de France, dans le 6 e arrondissement, aux quais François-Mitterrand et du Louvre au niveau de la cour carrée du palais du Louvre (qui s'appelait « palais des Arts » sous le Premier Empire), dans le 1 er arrondissement de Paris.

Il relie les quais Malaquais et Conti au niveau de l'Institut de France, dans le 6 e arrondissement, aux quais François-Mitterrand et du Louvre au niveau de la cour carrée du palais du Louvre (qui s'appelait « palais des Arts » sous le Premier Empire), dans le 1 er arrondissement de Paris.

Le pont des arts et l'Institut de FranceLe pont des arts et l'Institut de France
Le pont des arts et l'Institut de France
Le pont des arts et l'Institut de France
Le pont des arts et l'Institut de France
En 1978, un timbre de trois francs, l'Institut et le Pont des Arts, a été émis par l'Administration des Postes d'après une maquette dessinée par Bemard Buffet.

En 1978, un timbre de trois francs, l'Institut et le Pont des Arts, a été émis par l'Administration des Postes d'après une maquette dessinée par Bemard Buffet.

Le pont des arts et l'Institut de France

Au début du 19ème siècle,  une passerelle de neuf arches est bâtie. La passerelle est une véritable innovation puisqu’elle est construite en fonte (une première à Paris) et qu’elle est réservée aux piétons. Inspiré par un projet mené en Angleterre, c’est Napoléon Bonaparte qui a demandé à deux ingénieurs de concevoir une passerelle ressemblant à un jardin suspendu au-dessus du fleuve, orné avec des arbustes, des bacs de fleurs colorés et de jolis bancs.

Au cours du 20ème siècle, la passerelle se fragilise, principalement à cause des bombardements des deux guerres mondiales et de plusieurs collisions de bateaux. En 1977, le pont est déclaré trop fragile et est fermé à la circulation. Deux ans plus tard, il s’effondre sur soixante mètres suite au choc avec une barge.

Le pont est alors démonté. Stocké pendant dix ans, la passerelle retrouve finalement une seconde vie en étant de nouveau montée en bord de Marne à Nogent sur Marne.

Le pont des Arts a été reconstruit entre 1981 et 1984, à l’identique du premier pont métallique et au même emplacement. Seul changement : le pont désormais plus que sept arches au lieu de neuf, pour se calquer sur son voisin le Pont Neuf.

C'est un ouvrage en fonte, qui comporte sept arches

C'est un ouvrage en fonte, qui comporte sept arches

Les parapets grillagés du pont des Arts ont été le support de nombreux « cadenas d'amour » accrochés par des couples. Cette pratique, apparue sur ce pont en 2008, s'est ensuite étendue à la passerelle Léopold-Sédar-Senghor, au pont de l'Archevêché ainsi qu'à la passerelle Simone-de-Beauvoir ; Tous les cadenas ont été ôtés du pont des Arts, et des plaques en plastique ont remplacé les grillages.

Les parapets grillagés du pont des Arts ont été le support de nombreux « cadenas d'amour » accrochés par des couples. Cette pratique, apparue sur ce pont en 2008, s'est ensuite étendue à la passerelle Léopold-Sédar-Senghor, au pont de l'Archevêché ainsi qu'à la passerelle Simone-de-Beauvoir ; Tous les cadenas ont été ôtés du pont des Arts, et des plaques en plastique ont remplacé les grillages.

"Protecteur des arts, des lettres et des sciences" : telle est la devise de l’Institut de France ! Il est installé dans l’un des plus beaux édifices de la capitale : l’ancien collège des Quatre-Nations, fondé entre 1662 et 1688 par le cardinal Mazarin.
"Protecteur des arts, des lettres et des sciences" : telle est la devise de l’Institut de France ! Il est installé dans l’un des plus beaux édifices de la capitale : l’ancien collège des Quatre-Nations, fondé entre 1662 et 1688 par le cardinal Mazarin.

"Protecteur des arts, des lettres et des sciences" : telle est la devise de l’Institut de France ! Il est installé dans l’un des plus beaux édifices de la capitale : l’ancien collège des Quatre-Nations, fondé entre 1662 et 1688 par le cardinal Mazarin.

Le pont des arts et l'Institut de France

Publié dans patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article