Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lucky Luke

Publié le par Baldenberger

Partager cet article
Repost0

Le marsupilami

Publié le par Baldenberger

Partager cet article
Repost0

Le réalisme

Publié le par Baldenberger

C’est Gustave Courbet qui invente le terme de Réalisme. Il désigne un style de peinture né en France après la révolution de 1848 et qui s’étend à l’Europe jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Le Réalisme correspond à la représentation objective du monde. Il rejette l’imaginaire des Romantiques et l’idéalisation de la nature des Néo-classique.

Mais ce mouvement ne correspond pas à une simple imitation du réel. Le peintre représente ce qu’il voit mais de manière à « traduire les mœurs, les idées, l’aspect de son époque », comme l’explique Courbet dans son Manifeste du Réalisme.

En peignant des paysages et des scènes de la vie courante, le Réalisme remet en cause la hiérarchie établie par l’Académie. Cette hiérarchie se composait ainsi :

  – La peinture d’histoire (scène d’histoire, mythologique, religieuse)

  – Le portrait

  – La scène de genre (scène de la vie tous les jours, représentations de paysans …).

  – Le paysage

  – La nature morte

La scène de genre et le paysage gagnent en prestige et se retrouvent désormais au même niveau que la peinture d’histoire.

     

      - Honoré-Victorien DAUMIER (1808-1879)  http://philatelier.over-blog.com/2015/10/honore-victorien-daumier-2.html

      - Jean-François MILLET (1814-1875)  http://philatelier.over-blog.com/2015/10/salle-jean-francois-millet.html

      - Gustave COURBET (1819-1877)  http://philatelier.over-blog.com/2015/10/gustave-courbet.html

      - Jules BRETON (1827-1906) http://philatelier.over-blog.com/2019/06/jules-breton.html

     -  Edouard MANET (1832-1883) http://philatelier.over-blog.com/2015/10/salle-edouard-manet.html

      - Frida KAHLO (1907-1954) http://philatelier.over-blog.com/2018/04/frida-kahlo.html

 

      

Partager cet article
Repost0

la noix

Publié le par Baldenberger

la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noix
la noixla noix
la noixla noix
la noix
la noix
L'huile de noix est une huile alimentaire de couleur dorée à brun clair, avec une saveur très parfumée

L'huile de noix est une huile alimentaire de couleur dorée à brun clair, avec une saveur très parfumée

la noix

Publié dans herbier philatélique

Partager cet article
Repost0

Anémone pulsatile

Publié le par Baldenberger

Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
Anémone pulsatile
pulsatilla pratensis

pulsatilla pratensis

pulsatilla halleri

pulsatilla halleri

pulsatilla vernalis

pulsatilla vernalis

Publié dans herbier philatélique

Partager cet article
Repost0

Jean-Jacques HENNER

Publié le par Baldenberger

Partager cet article
Repost0

Jean-Léon GERÔME

Publié le par Baldenberger

Partager cet article
Repost0

Charles GLEYRE

Publié le par Baldenberger

Partager cet article
Repost0

Jardins du château de VILLANDRY (Indre et Loire)

Publié le par Baldenberger

Partager cet article
Repost0

La peinture académique

Publié le par Baldenberger

La peinture académique (v.1830-1880) est la peinture produite sous l'influence d'une Académie des Beaux-Arts ou, par extension, sous l'influence d'une institution équivalente organisant le système des Beaux-Arts.

Le plus souvent, en histoire de l'art notamment, l'expression peinture académique recouvre les courants qui, après le Néoclassicisme et après l'apogée du Romantisme, dominent la peinture occidentale du milieu du 19e siècle, sous l'influence des Académies d'Europe dédiées aux Beaux-Arts et en particulier de l'Académie des Beaux-Arts de Paris, alors la plus rayonnante.

L'académisme est caractérisé par un goût très fort pour les thèmes historiques et le goût pour l'Orientalisme.

L'application du mot « pompier » à l'art académique, apparue dans les années 1880 pour le tourner en dérision, est sans doute une allusion aux casques brillants de certains personnages des grandes compositions de l'époque, qui rappelaient ceux des sapeurs-pompiers. D’autres sources proposent l'hypothèse d'une dérision du mot « Pompéin » (de Pompéi). Enfin, ce mot évoque la pompe, le pompeux, le faste, la cérémonie.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>