Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Théo van DOESBURG

Publié le par Baldenberger

"composition lx" 1917

Théo van DOESBURG
Théo van DOESBURG

"construction maison particulière" 1923

Théo van DOESBURGThéo van DOESBURG
Théo van DOESBURG
Théo van DOESBURG

"design for a univeristy hall" 1923 avec Cornelis van EESTEREN)

Théo van DOESBURG
Théo van DOESBURG
Théo van DOESBURG
Théo van DOESBURG
Théo van DOESBURG
Partager cet article
Repost0

De STIJL

Publié le par Baldenberger

De STIJL
De STIJL

De Stijl est un mouvement artistique des Pays-Bas, fondé en 1917 par Theo van Doesburg, qui publie d'octobre 1917 à janvier 1932 une revue d'art, De Stijl, organe de diffusion des idées néoplasticiennes de Piet Mondrian et des membres du groupe de Stijl. Ces peintres, architectes, sculpteurs et poètes ont profondément influencé l'architecture du XXe siècle, en particulier le Bauhaus et ensuite le style international.

La plupart des membres envisagent un environnement utopique par le biais de l'art abstrait, d'une harmonie universelle dans l'intégration complète de tous les arts1. L'ambition de De Stijl est de donner un sens nouveau aux arts en les rapprochant, en les intégrant autour du désir de destruction du "baroque" (selon l'acception que Van Doesburg et ses amis donnaient à ce mot), et par l’utilisation de couleurs et de formes « pures », en équilibre dynamique et comme en expansion, légères, et même, visuellement, en apesanteur ! Les mathématiques, la perfection de la machine, la vie en collectivité et l'anonymat des méthodes de travail à cette époque les ont stimulés dans leurs recherches.

De STIJL
De STIJL

manifeste du stijl 1918

1. Il y a deux connaissances des temps: une ancienne et une nouvelle. L’ancienne se dirige vers l’individualisme. Le nouvelle se dirige vers l’universel. Le débat de l’individualisme contre l’universel se révèle autant dans la guerre du monde que dans l’art de notre époque.

2. La guerre détruit l’ancien monde avec son contenu: la domination individuelle à tous les points de vue.

3. L’art nouveau a mis au jour ce que contient la nouvelle connaissance des temps: proportion égales de l’universel et de l’individuel.

4. La nouvelle connaissance des temps est prête à se réaliser dans tout, même dans la vie extérieure.

5. Les traditions, les dogmes et les prérogatives de l’individualisme (le naturel) s’opposent à cette réalisation.

6. Le but de la revue d’art de Stijl est de faire appel à tous ceux qui croient dans la réformation de l’art et de la culture pour annihiler tout ce qui empéche le développement, ainsi que ces collaborateurs ont fait dans le nouvel art plastique en supprimant la forme naturelle qui contrarie la propre expression de l’art, la conséquence la plus haute de chaque connaissance artistique.

7. Les artistes d’aujourd’hui ont pris part à la guerre du monde dans le domaine spirituel, poussés par la même connaissance contre les prérogarives de l’individualisme: le caprice, Ils sympathisent avec tous ceux, qui combattent spirituellement ou matériellement pour la formation d’une unité internationale dans la Vie, l’Art, la Culture.

8. De Stijl fondé dans ce but, fait tous ses efforts pour placer la nouvelle idée de la vie dans la lumière.

De STIJL

La fin de De Stijl, en 1932, a été précipitée par des divergences de plus en plus saillantes entre ses deux membres fondateurs, Van Doesburg reprochant à Mondrian son manque de liberté et d'imagination dans la création, et aussi par la mort de Doesburg en 1931.

Partager cet article
Repost0

RENAULT "Dauphine"

Publié le par Baldenberger

RENAULT "Dauphine"

Il s'agit d'une petite berline à 4 portes à moteur arrière placé en porte à faux en arrière de l'essieu, qui fut ainsi nommée car la « reine des ventes » était alors la 4CV. La Dauphine fut conçue par l'ingénieur Fernand Picard et dessinée avec l'aide du styliste italien Ghia, notamment pour l'intégration des 2 entrées d'air pour le refroidissement du moteur, situées en avant des deux ailes arrière juste derrière les portes arrière. La roue de secours est logée derrière un portillon sous le coffre à l'avant.

RENAULT "Dauphine"
RENAULT "Dauphine"

Caractéristiques de base (modèle 1956)

  • Carrosserie acier monocoque autoporteuse.
  • 4 roues indépendantes, roues en acier embouti, pneus de dimension 135×380.
  • « Moteur Billancourt » 4 cylindres en ligne de 845 cm3, longue course 58 mm × 80 mm de 26 ch DIN.
  • Bloc moteur en fonte et culasse alu.
  • Boîte de vitesses à trois rapports : 2e et 3e synchronisées.
  • Électricité alimentation batterie 6 volts, chauffage à air pulsé.
  • Freins à tambour à commande hydraulique sur les quatre roues sans assistance.
  • Vitesse maximale de 111 km/h, consommation d'environ 6,5 litres aux 100 km.
RENAULT "Dauphine"
RENAULT "Dauphine"
RENAULT "Dauphine"
RENAULT "Dauphine"
RENAULT "Dauphine"

Renault fait appel à Amédée Gordini pour réaliser une version plus performante. Le « Sorcier » fait alors une petite préparation, ainsi naît la Dauphine Gordini (type R1091) en 1957.

La puissance du bloc passe à 33 ch DIN et la vitesse de pointe à 126 km/h grâce à une nouvelle culasse, à l'augmentation du taux de compression ainsi qu'à l'utilisation d'un carburateur de 32 mm, de ressorts de soupapes plus durs et de conduits d'admission-échappement agrandis. Les premières modifications apportées par Amedée Gordini (culasse à sortie verticale) ne seront toutefois pas conservées sur le modèle de série pour des raisons de coût.

La boîte passe à quatre rapports et la caisse est légèrement rabaissée. Les pneus sont de dimension 145x380 au lieu des 135x380 standards.

Le moteur gagnera trois chevaux sur les modèles 1960. La Dauphine Gordini figurera au catalogue de l'été 1957 à 1963 et réapparaîtra en 1965.

 

RENAULT "Dauphine"

Publié dans Automobile

Partager cet article
Repost0

Le sanglier

Publié le par Baldenberger

Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglierLe sanglier
Le sanglierLe sanglier
Le sanglier
Le sanglierLe sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglierLe sanglier
Le sanglierLe sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Le sanglier
Zuckerman's Famous Pig (« Le célèbre cochon de Zuckerman ») est le titre donné à Wilbur, le héros de l'histoire
Zuckerman's Famous Pig (« Le célèbre cochon de Zuckerman ») est le titre donné à Wilbur, le héros de l'histoire

Zuckerman's Famous Pig (« Le célèbre cochon de Zuckerman ») est le titre donné à Wilbur, le héros de l'histoire

Publié dans Bestiaire

Partager cet article
Repost0

Le sureau noir

Publié le par Baldenberger

Publié dans herbier philatélique

Partager cet article
Repost0

Le peuplier

Publié le par Baldenberger

Publié dans herbier philatélique

Partager cet article
Repost0

STRASBOURG

Publié le par Baldenberger

STRASBOURG
Les armes de STRASBOURG
d'argent à la bande de gueules

d'argent à la bande de gueules

STRASBOURG

Les armes de Strasbourg sont le résultat d'une inversion des couleurs du blason de l'évêque de Strasbourg (d'argent à la bande de gueules) à l'issue de la révolte des bourgeois de la ville au Moyen Âge qui ont pris, en 1262, leur indépendance face à la tutelle de l'évêque Walter de Geroldseck. La ville est reconnue libre (au sein de l'empire) par Charles IV (1316-1378).

http://svowebmaster.free.fr/blason_strasbourg.htm

Argentoratum est le nom latin d'origine celtique (*arganto-, argent, même racine qu'en latin et *rāti-, levée de terre, fortin) de l'actuelle ville de Strasbourg.
Argentoratum est le nom latin d'origine celtique (*arganto-, argent, même racine qu'en latin et *rāti-, levée de terre, fortin) de l'actuelle ville de Strasbourg.

Argentoratum est le nom latin d'origine celtique (*arganto-, argent, même racine qu'en latin et *rāti-, levée de terre, fortin) de l'actuelle ville de Strasbourg.

La cathédrale
STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG
La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg  est fondée en 1015 sur les vestiges d'une précédente cathédrale et sera élevée à partir de 1220 par la ville libre de Strasbourg, riche république marchande et financière, dans le style gothique.

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg est fondée en 1015 sur les vestiges d'une précédente cathédrale et sera élevée à partir de 1220 par la ville libre de Strasbourg, riche république marchande et financière, dans le style gothique.

STRASBOURG
STRASBOURG

La présence du Tentateur, à l'extrême gauche de l'ébrasement, constitue l'originalité du cycle strasbourgeois.

D'un abord avenant, la tête couronnée, les cheveux longs et souriant, il tient une pomme dans ses mains. Son dos révèle sa véritable nature : des animaux maléfiques, batraciens et serpents entrelacés, grimpent le long de son vêtement. La photographie révèle l’attention minutieuse portée aux détails vestimentaires, ici les boutons terminant les manches de son manteau.

Le Tentateur : Jeune homme souriant, debout, tenant d'une main une pomme. Il est couronné de roses, porte une cotardie (surcot) à boutons et des chaussures en cuir. A l'arrière, des crapauds et des serpents grimpent sur son dos. La personne du Tentateur aux côtés des Vierges folles constitue une variante de la parabole des Vierges. Sous le porche de la cathédrale de Fribourg-en-Brisgau, les vierges sont conduites par l'Eglise et la Synagogue; de même aux portails du dôme de Magdebourg, de Saint-Martin de Braunschweig, de la Marienkirche d'Osnabruck. L'image du Tentateur réapparait sous le porche de la cathédrale de Bâle et à Saint-Sébald de Nuremberg (Source : Base Joconde).

Le pilier des Anges, construit vers 1230, est le pilier central de la salle et porte douze sculptures de toute beauté : la première rangée représente les quatre évangélistes, surmontés d'anges jouant de la trompe.
Le pilier des Anges, construit vers 1230, est le pilier central de la salle et porte douze sculptures de toute beauté : la première rangée représente les quatre évangélistes, surmontés d'anges jouant de la trompe.
Le pilier des Anges, construit vers 1230, est le pilier central de la salle et porte douze sculptures de toute beauté : la première rangée représente les quatre évangélistes, surmontés d'anges jouant de la trompe.

Le pilier des Anges, construit vers 1230, est le pilier central de la salle et porte douze sculptures de toute beauté : la première rangée représente les quatre évangélistes, surmontés d'anges jouant de la trompe.

STRASBOURG
Imaginée et construite par Maître Erwin, un des bâtisseurs de Notre Dame de Strasbourg, elle est considérée comme la plus belle rose de toutes les cathédrales gothiques du 13è siècle.
Imaginée et construite par Maître Erwin, un des bâtisseurs de Notre Dame de Strasbourg, elle est considérée comme la plus belle rose de toutes les cathédrales gothiques du 13è siècle.
Imaginée et construite par Maître Erwin, un des bâtisseurs de Notre Dame de Strasbourg, elle est considérée comme la plus belle rose de toutes les cathédrales gothiques du 13è siècle.

Imaginée et construite par Maître Erwin, un des bâtisseurs de Notre Dame de Strasbourg, elle est considérée comme la plus belle rose de toutes les cathédrales gothiques du 13è siècle.

STRASBOURG
STRASBOURG
La cathédrale de Strasbourg propose six représentations du roi Salomon. L’épisode biblique du Jugement de Salomon est mis en scène dans deux vitraux et une statue. Situé dans une fenêtre du transept nord, un vitrail roman datant de la fin du XIIe siècle relate l’épisode du Jugement de Salomon.
La cathédrale de Strasbourg propose six représentations du roi Salomon. L’épisode biblique du Jugement de Salomon est mis en scène dans deux vitraux et une statue. Situé dans une fenêtre du transept nord, un vitrail roman datant de la fin du XIIe siècle relate l’épisode du Jugement de Salomon.
La cathédrale de Strasbourg propose six représentations du roi Salomon. L’épisode biblique du Jugement de Salomon est mis en scène dans deux vitraux et une statue. Situé dans une fenêtre du transept nord, un vitrail roman datant de la fin du XIIe siècle relate l’épisode du Jugement de Salomon.

La cathédrale de Strasbourg propose six représentations du roi Salomon. L’épisode biblique du Jugement de Salomon est mis en scène dans deux vitraux et une statue. Situé dans une fenêtre du transept nord, un vitrail roman datant de la fin du XIIe siècle relate l’épisode du Jugement de Salomon.

XIXe Championnats du monde de gymnastique, à Strasbourg 1978

XIXe Championnats du monde de gymnastique, à Strasbourg 1978

La Petite France
STRASBOURG
Avec ses rues pavées, ses vieilles maisons à colombages du XVIe siècle et ses canaux serpentant dans le quartier, située au Sud du centre-ville, la Petite France est bordée par la rivière "Ill " est le nom du quartier le plus typique et charmant de  Strasbourg.

Avec ses rues pavées, ses vieilles maisons à colombages du XVIe siècle et ses canaux serpentant dans le quartier, située au Sud du centre-ville, la Petite France est bordée par la rivière "Ill " est le nom du quartier le plus typique et charmant de Strasbourg.

STRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
détail de la maison des tanneurs

détail de la maison des tanneurs

STRASBOURG
Dans le prolongement du quartier de la Petite France se trouvent les Ponts Couverts. Ils ont gardé leur nom malgré la disparition de leur toiture au XVIIIe siècle.
Dans le prolongement du quartier de la Petite France se trouvent les Ponts Couverts. Ils ont gardé leur nom malgré la disparition de leur toiture au XVIIIe siècle.

Dans le prolongement du quartier de la Petite France se trouvent les Ponts Couverts. Ils ont gardé leur nom malgré la disparition de leur toiture au XVIIIe siècle.

Strasbourg : ville portuaire
STRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURG
Le port autonome de Strasbourg (PAS) est un port fluvial basant son activité sur le Rhin. Il est le deuxième port fluvial de France après le Port autonome de Paris et le deuxième port rhénan après Duisbourg.
Le port autonome de Strasbourg (PAS) est un port fluvial basant son activité sur le Rhin. Il est le deuxième port fluvial de France après le Port autonome de Paris et le deuxième port rhénan après Duisbourg.

Le port autonome de Strasbourg (PAS) est un port fluvial basant son activité sur le Rhin. Il est le deuxième port fluvial de France après le Port autonome de Paris et le deuxième port rhénan après Duisbourg.

Première école normale à Strasbourg
STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG
Strasbourg, quai Lezay-Marnesay

Strasbourg, quai Lezay-Marnesay

une école normale primaire était, jusqu'en 1990-1991, un établissement chargé de former les instituteurs (école normale de garçons) ou les institutrices (école normale de filles) de l'enseignement public. À l'étranger, la première fut créée en Autriche en 1770 et en France à Strasbourg en 1794
une école normale primaire était, jusqu'en 1990-1991, un établissement chargé de former les instituteurs (école normale de garçons) ou les institutrices (école normale de filles) de l'enseignement public. À l'étranger, la première fut créée en Autriche en 1770 et en France à Strasbourg en 1794

une école normale primaire était, jusqu'en 1990-1991, un établissement chargé de former les instituteurs (école normale de garçons) ou les institutrices (école normale de filles) de l'enseignement public. À l'étranger, la première fut créée en Autriche en 1770 et en France à Strasbourg en 1794

Strasbourg : capitale de Noël
STRASBOURG
A l’approche de Noël, Strasbourg se pare de ses plus beaux atouts. Les rues, les maisons, les façades des églises, les fenêtres et balcons brillent de mille feux grâce aux innombrables décorations

A l’approche de Noël, Strasbourg se pare de ses plus beaux atouts. Les rues, les maisons, les façades des églises, les fenêtres et balcons brillent de mille feux grâce aux innombrables décorations

pain d'épices sur le fronton de l'office du tourismepain d'épices sur le fronton de l'office du tourisme

pain d'épices sur le fronton de l'office du tourisme

STRASBOURG
Les faïences de Strasbourg
STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG
La faïence de Strasbourg est une céramique de grande qualité qui a été fabriquée à Strasbourg et à Haguenau au XVIIIème siècle
La faïence de Strasbourg est une céramique de grande qualité qui a été fabriquée à Strasbourg et à Haguenau au XVIIIème siècleLa faïence de Strasbourg est une céramique de grande qualité qui a été fabriquée à Strasbourg et à Haguenau au XVIIIème siècle

La faïence de Strasbourg est une céramique de grande qualité qui a été fabriquée à Strasbourg et à Haguenau au XVIIIème siècle

Trois générations de la famille Hannong ont fondé et dirigé au cours du XVIII e siècle (entre 1721 et 1784) les manufactures de faïence de Strasbourg et Haguenau en Alsace, et la manufacture de porcelaine de Frankenthal dans le Palatinat

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fa%C3%AFence_de_Strasbourg

Strasbourg : un passé douloureux
STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG
« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »
« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »

« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »

Les Français tiendront ce serment en libérant Strasbourg le 23 novembre 1944 à la tête de la 2 e division blindée.

Les Français tiendront ce serment en libérant Strasbourg le 23 novembre 1944 à la tête de la 2 e division blindée.

Philippe, François, Marie de Hauteclocque, puis Leclerc de Hauteclocque, est issu de la famille de Hauteclocque, originaire de la province d'Artois, de noblesse chevaleresque, reconnue depuis l'an 1163Philippe, François, Marie de Hauteclocque, puis Leclerc de Hauteclocque, est issu de la famille de Hauteclocque, originaire de la province d'Artois, de noblesse chevaleresque, reconnue depuis l'an 1163Philippe, François, Marie de Hauteclocque, puis Leclerc de Hauteclocque, est issu de la famille de Hauteclocque, originaire de la province d'Artois, de noblesse chevaleresque, reconnue depuis l'an 1163

Philippe, François, Marie de Hauteclocque, puis Leclerc de Hauteclocque, est issu de la famille de Hauteclocque, originaire de la province d'Artois, de noblesse chevaleresque, reconnue depuis l'an 1163

Strasbourg : un destin européen
Le destin européen de STRASBOURG

Le destin européen de STRASBOURG

Le Conseil de l'Europe est la plus ancienne organisation intergouvernementale européenne et celle qui regroupe le plus de pays d'Europe

Le Conseil de l'Europe est la plus ancienne organisation intergouvernementale européenne et celle qui regroupe le plus de pays d'Europe

STRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURGSTRASBOURG
STRASBOURG
Le monument représentant les Droits de l'Homme a été offert au Conseil de l'Europe par le gouvernement espagnol
Le monument représentant les Droits de l'Homme a été offert au Conseil de l'Europe par le gouvernement espagnol

Le monument représentant les Droits de l'Homme a été offert au Conseil de l'Europe par le gouvernement espagnol

le Parlement européen a son siège à Strasbourg depuis 1999
le Parlement européen a son siège à Strasbourg depuis 1999

le Parlement européen a son siège à Strasbourg depuis 1999

STRASBOURG
Homme d'engagement et de conviction, Pierre Pflimlin le fut dans la triple dimension, alsacienne, française et européenne
Homme d'engagement et de conviction, Pierre Pflimlin le fut dans la triple dimension, alsacienne, française et européenne

Homme d'engagement et de conviction, Pierre Pflimlin le fut dans la triple dimension, alsacienne, française et européenne

Strasbourg : une passerelle sur le RHIN
Passerelle des deux rives (architecte MIMRAM)Passerelle des deux rives (architecte MIMRAM)
Passerelle des deux rives (architecte MIMRAM)

Passerelle des deux rives (architecte MIMRAM)

Tomi UNGERER

un strasbourgeois, un dessin, un musée

STRASBOURG
STRASBOURG
STRASBOURG

Tomi Ungerer est né le 23 novembre 1931, à Strasbourg. C'est un dessinateur et auteur français.

Le musée abrite un fonds important de 11 000 dessins que Tomi Ungerer a donnés à sa ville natale. La collection est présentée par roulements dans un parcours thématique, avec des sections sur les dessins de livres pour enfants, les dessins satiriques et publicitaires ainsi que sur les œuvres érotiques.

https://www.musees.strasbourg.eu/musee-tomi-ungerer

Publié dans patrimoine

Partager cet article
Repost0

Egon SCHIELE

Publié le par Baldenberger

Egon SCHIELE

 

Egon Schiele

Exposition en cours - Du 3 octobre 2018 au 14 janvier 2019

https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr/expositions/exposition/egon-schiele.html

Egon SCHIELE

"autoportrait" 1911

Kunsthistorisches Museum, Vienne (Autriche)

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE
Egon SCHIELE

"portrait de Walburger Neuzil (Wally)" 1912

Musée Léopold VIENNE

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE
Egon SCHIELE

"autoportrait et fruits" 1912

Collection privée

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE
Egon SCHIELE

"le pont" 1913

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE

"portrait de Charles PEGUY" 1914

 

Egon SCHIELE
Egon SCHIELEEgon SCHIELE
Egon SCHIELE

"der Häuserbogen" 1915

Léopold Muséum VIENNE

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE

"vieux moulin" 1916

Musée d'état ST POLTEN (Autriche)

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE
"Self-Portrait with Checkered Shirt" 1917

collection privée

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE

"Portrait d'Edith Schiele" 1917

Egon SCHIELE
Egon SCHIELE
Partager cet article
Repost0

Le pavillon BALTARD

Publié le par Baldenberger

Publié dans patrimoine

Partager cet article
Repost0

Le caméléon

Publié le par Baldenberger

Publié dans Bestiaire

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>