Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JUSQUIAME NOIRE

Publié le par Baldenberger

Publié dans herbier philatélique

Partager cet article
Repost0

Epoque moderne 17e et 18e siècle

Publié le par Baldenberger

La fin du 16e siècle et le 17e vont rompre avec la recherche de l’harmonie idéale de la Renaissance et prôner un réalisme parfois dramatisé à l’excès : c’est l’apparition du baroque. L'Église catholique cherchera à utiliser la peinture baroque comme moyen de propagande au moment où se développe le protestantisme.

Baroque

http://philatelier.over-blog.com/2016/11/le-baroque.html

 

Les structures politiques cherchent à asseoir leur puissance en utilisant l’art comme un instrument de promotion : définition du beau par des académies liées au pouvoir, glorification des élites par le portrait. Ainsi la constitution des nations néerlandaise et française impriment aux productions artistiques des caractéristiques propres. Le classicisme français, prolongement mais aussi réaction au baroque, trouve son origine dans une volonté politique : celle de Louis XIV. La monarchie absolue française va instaurer une Académie de peinture et de sculpture (voir ci-après) qui édictera des règles strictes et hiérarchisera les œuvres en les rattachant à des catégories. Pour plaire au souverain, il faut d'abord respecter la norme académique. Les genres furent également soigneusement hiérarchisés : au sommet, la peinture historique comprenant également les sujets religieux ou mythologiques, ensuite le portrait et le paysage, enfin la nature morte et la scène de genre (scènes de la vie quotidienne ou représentation d’une anecdote). La rigueur de la doctrine officielle était en fait un carcan incompatible avec la créativité artistique

Partager cet article
Repost0

Bryone dioïque

Publié le par Baldenberger

Publié dans herbier philatélique

Partager cet article
Repost0

Stand SIMCA

Publié le par Baldenberger

Publié dans Automobile

Partager cet article
Repost0

Le beagle

Publié le par Baldenberger

Publié dans Bestiaire

Partager cet article
Repost0

Stand PIERCE-ARROW

Publié le par Baldenberger

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

Pierce-Arrow est une marque automobile américaine aujourd'hui disparue.

Avant de se lancer dans la production automobile en 1901, la compagnie produisait divers articles (glacières, bicyclettes…).

Dès 1904, la marque s'oriente vers les modèles de luxe. En 1913, elle dépose un brevet pour la disposition particulière des phares avant, intégrés aux ailes.

Le logo de la marque est un personnage accroupi posé sur la calandre en train de tirer une flèche.

Ce fut la première marque à être officiellement utilisée par la Maison-Blanche.

https://trombinoscar.com/piercearrow/index.html

1903

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

1911

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

1915

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

1919

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

1928

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

1929

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

1933 Pierce Arrow silver

Stand PIERCE-ARROW
Stand PIERCE-ARROW

Publié dans Automobile

Partager cet article
Repost0

Peppa Pig

Publié le par Baldenberger

Peppa  Pig
Peppa  Pig

Peppa est une adorable chipie cochon qui vit avec son frère George, Maman Pig et Papa Pig.

Ce que Peppa préfère, c’est jouer, se déguiser, se promener dehors et sauter dans la boue. Ses aventures se terminent toujours joyeusement, dans un concert de rires et de "Groin"

Série télévisée d' animation britannique créée par Neville Astley et Mark Baker

Publié dans patrimoine

Partager cet article
Repost0

Calla des marais

Publié le par Baldenberger

Publié dans herbier philatélique

Partager cet article
Repost0

Christstollen

Publié le par Baldenberger

Christstollen

"Les Allemands auraient inventé le Christstollen, roi des pâtisseries de Noël. 

Autrefois, lors de fêtes, les membres des tribus allemandes dédiaient à leurs dieux des pâtisseries représentant différents symboles. La foi chrétienne interdit cependant la cuisson de tels symboles. Les habitudes païennes se sont toutefois infiltrées dans les coutumes chrétiennes pour ensuite y être intégrées. Le nom Stollen trouve ainsi ses origines dans le mot " Stulo ", une colonne dédiée aux plus grandes divinités.


Aux siècles suivants, on a donné à ce gâteau allongé une signification symbolique : celle de l'enfant Jésus emmailloté dans ses langes. Le gâteau, d'abord étalé et aux côtés rabattus, représente les langes protectrices et chaudes repliées de la même manière."

Christstollen
Partager cet article
Repost0

Bûche de NOËL

Publié le par Baldenberger

Bûche de NOËL
Bûche de NOËL
Bûche de NOËL

La bûche de Noël réunissait autrefois tous les habitants de la maison, tous les hôtes du logis, parents et domestiques, autour du foyer familial.

La bénédiction de la bûche avec les cérémonies traditionnelles dont elle se parait n’était que la bénédiction du feu, au moment où les rigueurs de la saison le rendent plus utile que jamais.

Cet usage existait surtout dans les pays du Nord. C’était la fête du feu, le Licht des anciens Germains, le Yule Log, le feu d’Yule des forêts druidiques, auquel les premiers chrétiens ont substitué cette fête de sainte Luce dont le nom, inscrit le 13 décembre au calendrier et venant du latin lux, lucis, rappelle encore la lumière.

 Le gâteau est arrivé vers 1870. Plusieurs pâtissiers se disputent la paternité, mais ils ont juste eu l'idée en même temps d'un roulé qui ressemble à une bûche. Auparavant, les desserts de Noël étaient très riches en ingrédients, comme les mince pies ou le pudding au Royaume-Uni, le stollen en Allemagne ou le panettone en Italie. On mettait surtout des raisins secs, denrée qui se conserve bien. C'était l'annonce d'un avenir prospère, car les fruits secs sont symboles de fertilité. Ainsi, on multiplie les mets à Noël, car "l'abondance promet l'abondance". 

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>