Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Publié le par Baldenberger

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Autun

Autun possède un patrimoine exceptionnel, reflet d’une histoire prestigieuse engagée il y a plus de deux millénaires. C’est à cette époque que le peuple gaulois éduen, dont Autun-Augustodunum fut la capitale, signa un traité d’alliance militaire avec Rome.

Avec dix vestiges encore en élévations, Autun est le premier site gallo-romain au nord de la Loire.

Le Moyen-âge chrétien a laissé la cathédrale Saint-Lazare, au caractère clunisien, érigée à partir de 1120. L’artiste Gislebertus signa ses sculptures, notamment le célèbre tympan du Jugement dernier, ou encore l'Eve couchée, la Fuite en Egypte, le Sommeil des Mages. Les hauts quartiers qui entourent la cathédrale conservent encore des signes de cette époque médiévale : rues étroites et maisons à colombages.

Le XVe siècle porte l'empreinte de Nicolas Rolin, chancelier du duc de Bourgogne, et de son fils Jean avec notamment l’hôtel Rolin, actuel musée qui abrite les collections municipales.

La Renaissance, ainsi que l'époque classique, ont aussi marqué Autun. L'ancien collège des Jésuites devenu lycée, situé en centre-ville a accueilli Napoléon et son frère Joseph, ce qui lui vaut d'ailleurs le nom de Bonaparte. A noter au passage que Talleyrand, le diable boiteux, fut évêque d'Autun.

A la fin du XVIIe, le grand séminaire est construit avec son toit en tuiles vernissées qu’il conserve intégralement. C’est un lycée militaire depuis 1884.

Du XIXe siècle, datent l’hôtel de ville et le théâtre à l’italienne qui bordent la place Champ de Mars, une belle ouverture sur les commerces du centre-ville, complétée par le passage couvert a conservé son décor en stuc néo-renaissance et sa verrière d’origine.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Azé

Les grottes d'Azé sont une appellation touristique qui intègre la grotte préhistorique, appelée « grotte de la Balme de Rochebin », et la grotte parcourue par une rivière souterraine, appelée « source de la balme de Rizerolles ».

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Berzé la Ville

Niché au coeur du Mâconnais, le charmant village fleuri de Berzé-la-Ville dispose d'un beau patrimoine : chapelle des Moines abritant de remarquables fresques datant du XII e siècle, église romane, maisons à galerie, puits à deux étages, lavoirs, anciens fours à gypse

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Châlon sur Saône

Bâtie sur les bords de Saône il y a plus de 2 000 ans, après avoir été base navale dans l'Antiquité, lieu de grandes foires pendant le Moyen Âge et centre de négoce des temps modernes et à l'époque contemporaine, Chalon-sur-Saône est aujourd'hui sous-préfecture de Saône-et-Loire, première ville du département en nombre d'habitants.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Cluny

Fondée le 2 septembre 909 ou 910 par le duc d'Aquitaine et comte d'Auvergne Guillaume Ier, devenue le symbole du renouveau monastique en Occident, Cluny fut un foyer de réforme de la règle bénédictine et un centre intellectuel de premier plan au Moyen Âge classique.

http://philatelier.over-blog.com/2021/11/abbaye-de-cluny.html

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

 Digoin

Le pont-canal de Digoin est un pont-canal qui permet au canal latéral à la Loire de franchir la Loire. Il permet au canal Latéral de se connecter un peu plus loin avec le canal du Centre, au port Campionnet à Digoin.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Le Creusot

La commune est située au cœur d'un important bassin houiller exploité dès le Moyen Âge, puis de façon industrielle à partir du XIXe siècle.  Elle prend son essor quand les frères Schneider fondent la Société des forges et ateliers du Creusot. Ils se lancent avec succès dans la production d'acier pour le chemin de fer et l'armée.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Mâcon

De Matisco à nos jours… La fondation de l'antique Matisco remonte au 1er siècle avant J.C. Très vite, la cité devient un carrefour de communication. Frontière entre le Royaume de France et le Saint Empire germanique entre 843 et 1600, Mâcon prospère grâce aux droits de douane instaurés. En 1790, Mâcon devient chef-lieu du département de Saône-et-Loire et voit naître l'un de ses plus célèbres enfants : Alphonse de Lamartine. Centre actif de la Résistance durant la deuxième guerre mondiale, Mâcon sera la première ville en zone libre entre Paris et Lyon.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Montceau les Mines

La ville profondément ancrée dans son histoire minière a su au fil des décennies acquérir une image de ville verte. Sur les anciens puits de la mine, la ville a créé les parcs Maugrand et Saint-Louis, poumons verts de la ville. Antoine Bourdelle, élève de Rodin, réalisa le monument en mémoire des victimes de la Première Guerre mondiale. Après être venu visiter la ville et descendu dans les mines, l'artiste choisit de donner à son oeuvre la forme d'une lampe de mineur, élément indispensable au travail et à la survie des mineurs, leur rendant ainsi hommage.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Saint Vérand

Au sud du Mâconnais, au cœur de la Bourgogne, le cru Saint-Véran bénéficie d'une situation géographique exceptionnelle, au carrefour de trois régions gastronomiques que sont la Bourgogne, le Beaujolais et la Bresse. Le Cru Saint-Véran, appellation Village de Bourgogne, a vu le jour en 1971, dans un climat semi-continental généreux en soleil lui conférant richesse et caractère et sur des sols argilo-calcaires parfaitement adaptés à la finesse du Chardonnay. L'appellation Saint-Véran reprend le nom originel d'un évêque de Cavaillon du concile de Mâcon (fin du VIème siècle), protecteur des bergers et du bétail. Il donna son nom au village de Saint-Véran, qui devint ensuite Saint-Véran des Vignes, puis Saint-Vérand.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Sennecey le Grand

 

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Solutré

La roche de Solutré est un escarpement calcaire surplombant la commune de Solutré-Pouilly,

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Tournus

La commune, traversée par un important axe autoroutier qui relie Lyon à Paris et à l'est de la France, compte un grand nombre de monuments historiques, dont l'abbaye Saint-Philibert de Tournus, ancien monastère bénédictin et l'Hôtel-Dieu, un ancien hôpital, construit au XVIIe siècle qui héberge le musée Greuze, consacré au peintre et dessinateur français, Jean-Baptiste Greuze, natif de Tournus.

La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"
La SAÔNE et LOIRE "timbrée"

Partager cet article
Repost0

Jean-Michel BASQUIAT

Publié le par Baldenberger

Partager cet article
Repost0

La NIEVRE "timbrée"

Publié le par Baldenberger

La NIEVRE "timbrée"

Bazoches

Etabli à mi-pente d'une colline boisée sur l'emplacement d'un ancien poste romain, en visibilité directe avec Vézelay, le château féodal de Bazoches construit au 7ème siècle fut acquis en 1675 par le Maréchal de Vauban grâce à une gratification que lui accorda Louis XIV. Il réaménage le château féodal en superbe propriété familiale avec une partie dédiée à son bureau. Il y mettra au point une grande partie de ses études et y rédigera ses ouvrages militaires.

http://philatelier.over-blog.com/2022/03/chateau-de-bazoches.html

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Bibracte

Mont Beuvrey

Bibracte est le nom de l'ancienne capitale gauloise située sur le Mont Beuvray. En 1995, est bâti au pied du site archéologique un musée retraçant l'histoire de Bibracte. Une galerie abrite une exposition permanente d'oppida (vastes sites fortifiés). Une seconde présente la vie trépidante menée à Bibracte durant un siècle.

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Canal du Nivernais

Ouvert en 1853, le Canal du Nivernais était utilisé pour le transport de marchandises, aujourd’hui pour la navigation de plaisance. Il serpente entre la Bourgogne occidentale de l'Yonne et la Loire

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Cercy la tour

Le vieux bourg de Cercy-la-Tour occupe un éperon rocheux à la confluence de trois rivières : l’Alène, l’Aron et la Canne, ces deux rivières rejoignant le Canal du Nivernais pour former un magnifique bassin au cœur de la ville. Le clocheton de la mairie a été choisi en 2016 pour un carnet de timbres.

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Charité sur Loire

La Charité-sur-Loire est une cité médiévale dont l'église Notre-Dame est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial en 1998. Etape majeure sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, elle continue d'attirer les pèlerins

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Giry

Le château de Giry est construit à mi-pente de la colline qui domine la vallée de la Nièvre d’Arzembouy, à l’ouest. La rivière sépare ainsi le château du village et de l’église. La terrasse, sur laquelle il a été aménagé, est de forme quadrangulaire. L’entrée se fait au sud par un porche fortifié. Aux angles nord-est et sud-ouest subsistent deux tours rondes et à l’angle sud-est, une tour carrée. A l’est de l’enceinte, il présente un grand bâtiment : c’est le corps de logis principal. Le site est à 200 m à l’ouest de l’église. Au début du XIVe, siècle, Jean de Thianges, seigneur de Rosemont édifie à flanc de coteau une maison forte de plan barlong avec quatre tours rondes aux angles percées d’archères, reliées par des courtines, et défendues par une porte fortifiée. On distingue les rainures qui renfermaient les bras du pont-levis. Dans la seconde moitié du XVe siècle, divers aménagements y sont apportés. La famille de Veilhan édifie dans la cour une tour à six pans au XVIe siècle. Les derniers remaniements sont apportés au début du XVIIe siècle par la même famille, le grand salon avec ses boiseries du XVIIe siècle, les deux corps de logis qui sont reliés pour ne former qu’une seule façade extérieure (orientée plein est). Sous la Révolution, la tour ronde nord-ouest qui servait de prison, fut détruite. L’ensemble fut remanié par les Choiseul qui en prennent possession vers 1680, ils conservent le château jusqu’au début du XIXe siècle.  Certains des parquets datent du XIXe siècle. Le château possède un balcon datant du XVIe siècle et dispose aussi d’une pièce mystérieuse, car entièrement recouverte de peintures.

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Bec d'Allier

C'est un site où l'on peut admirer le mariage des eaux de la Loire et de l'Allier.

Les milieux naturels de ce site : bancs de sable, forêt alluviale, prairies et landes accueillent une grande diversité animale et végétale.

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Nevers

Au bord de la Loire, Nevers dévoile ses multiples facettes entre ville et nature.

Fondée par un peuple celte, la ville porte le nom de Noviodunum à la fin de l’époque gallo-romaine. La ville est évangélisée autour du III e siècle, mais on retient surtout la construction de l’abbaye bénédictine Notre-Dame de Nevers entre 624 et 630.

Le Palais Ducal, considéré comme un des 1er châteaux de la Loire, fut la résidence des comtes puis des ducs du Nivernais.

http://philatelier.over-blog.com/2022/06/nevers-capitale-du-nivernais.html

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"

Saint Amand en Puisaye

Anciennement appelé Paciolus sous l'Antiquité, le bourg de Saint-Amand-en-Puisaye est surtout connu dans l'histoire pour son travail de la poterie, et plus particulièrement du grès.

La NIEVRE "timbrée"
La NIEVRE "timbrée"
Partager cet article
Repost0

NEVERS, capitale du NIVERNAIS

Publié le par Baldenberger

Le Nivernais est une ancienne province de France, dont la majeure partie forme aujourd'hui le département de la Nièvre.

NEVERS, capitale du NIVERNAIS

C'est à l'initiative du Comte Jean de Bourgogne, soucieux d'affirmer son pouvoir, que l'édifice verra le jour après 1464. D'inspiration gothique, il présente un avant-goût de la Renaissance: symétrie et régularité dans la façade, décoration des lucarnes. Considéré comme le premier château de la Loire, le Palais ducal fut édifié au XVe siècle sur une butte qui concentrait les pouvoirs politique et religieux de la ville. Au fil des siècles, il fut la propriété de différentes familles qui se succédèrent à la tête du duché du Nivernais.

NEVERS, capitale du NIVERNAIS
NEVERS, capitale du NIVERNAIS
NEVERS, capitale du NIVERNAIS
NEVERS, capitale du NIVERNAIS
les jeunes collectionneurs présents à Nevers en 1988 pour Philex-jeunes

les jeunes collectionneurs présents à Nevers en 1988 pour Philex-jeunes

La chapelle Sainte-Marie est le seul vestige du couvent de la Visitation.  Classée Monument Historique en 1887. L'ordre du couvent de la Visitation, fondé en 1610, s'inscrit dans le mouvement de création des nouvelles congrégations religieuses issues de la Contre Réforme.

NEVERS, capitale du NIVERNAIS
NEVERS, capitale du NIVERNAIS
NEVERS, capitale du NIVERNAIS

La capitale du Nivernais est connue pour sa faïence d'art. Des «maîtres pothiers en œuvre blanche et autres couleurs» venus d'Italie sur l'invitation de Louis de Gonzague (XVIe s.) initièrent à leur art les artisans locaux.

NEVERS, capitale du NIVERNAIS
NEVERS, capitale du NIVERNAIS
Partager cet article
Repost0

La BOURGOGNE se raconte en timbres-poste

Publié le par Baldenberger

La BOURGOGNE se raconte en timbres-poste

Le duché de Bourgogne est une ancienne principauté féodale du royaume de France entre les IXe et XVe siècles, avec pour capitale Dijon. Il est issu du partage de l'ancien royaume de Bourgogne.

La BOURGOGNE se raconte en timbres-poste

La région Bourgogne n'avait pas de drapeau à proprement parler, mais un logo dont certains éléments étaient repris des armoiries des ducs de Bourgogne de la maison de Valois, parfois repris en drapeau.

La BOURGOGNE se raconte en timbres-poste
La BOURGOGNE se raconte en timbres-poste
La BOURGOGNE se raconte en timbres-poste
Partager cet article
Repost0

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon

Publié le par Baldenberger

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon

Je suis né à le 7 septembre 1707 à Montbard, dans une riche famille de la noblesse de robe.

Je fais des études secondaires dans un collège de jésuites.

J’ étudie le droit à l’Université de Dijon et, la médecine, la botanique et les mathématiques à Angers.

En 1734, j’ entre à l’Académie des sciences comme « adjoint- mécanicien ». Je m’intéresse à tous les domaines de la nature : botanique, biologie, chimie, géologie, et j’utilise les mathématiques comme un outil.

J’ effectue des recherches sur les organes reproducteurs des animaux.

Je suis nommé « Intendant des Jardins du Roi » en 1739 ; je vais agrandir ce jardin et en enrichir sans cesse les collections, tout en travaillant à mon « Histoire naturelle ».

Dès la parution des trois premiers volumes (1749), je connais la gloire. Trente-six volumes seront publiés de mon vivant (1749-1785) et huit autres après ma mort L’Académie française m’ ouvre ses portes en 1753 et je serai membre de toutes les grandes académies européennes.

Je ne me contente pas de décrire les espèces, mais je note systématiquement pour chaque individu son environnement, son histoire, ses moeurs. De mon vivant, on érigea même ma statue à l'entrée du Muséum.

Âgé de plus de soixante ans et aidé par les conseils de maîtres de forge réputés, je développe entre 1768 et 1772, ma propre forge, reçue en héritage de ma mère.

 

Je meurs le 16 avril 1788 à Paris. à l’âge de quatre-vingt-un ans, un an avant la convocation des états-généraux.

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon
Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon

Publié dans TROMBINOSCOPE

Partager cet article
Repost0

La CÔTE-d'OR "timbrée"

Publié le par Baldenberger

La CÔTE-d'OR "timbrée"

Pourquoi la Côte D'Or ?

Le nom fut choisi par Charles-André-Rémy Arnoult, avocat au parlement de Dijon et député de l’Assemblée constituante de 1789. La Côte-d’Or aurait d’ailleurs pu s’appeler « Haute-Seine » puisque le fleuve y prend sa source, ou « Seine-et-Saône » du nom de ses cours d’eau principaux.

Le terme côte vient du relief de la région sur lequel poussent ces vignes, au nord, les vins de la côte de Nuits et au sud ceux de la côte de Beaune. 

Mais en Bourgogne, on aime parler saveurs et couleurs, alors on s’est inspiré de la teinte dorée que prenaient les vignes à l’automne pour appeler le département Côte d’Or. Le mélange de reflets dorés et rouges sublime les paysages, la mosaïque de couleurs offre un spectacle qu’on ne se lasse pas d’admirer. En plus, en prenant de la hauteur, le jaune d'or des champs de colza des plaines tranchent avec les côtes verdoyantes : une mosaïque de couleurs bien appropriée à ce département.

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Alésia

Alésia est un oppidum gaulois, c'est-à-dire un lieu situé sur une hauteur, aménagé pour se protéger des attaques ennemies. C'est la capitale de la tribu gauloise des Mandubiens. Le siège d'Alésia est une bataille décisive de la fin de la guerre des Gaules qui voit la défaite d'une coalition de peuples gaulois menée par Vercingétorix face à l'armée romaine de Jules César. Elle se déroule entre les mois de juillet et de septembre 52 av.

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Beaune

Située au coeur d’un vignoble prestigieux dont les noms évocateurs de Pommard, Corton-Charlemagne, La Romanée-Conti, Meursault, Santenay, Savigny-les-Beaune …font scintiller les yeux des amateurs de vins, Beaune est  une ville d’Art dont le monument le plus emblématique est certainement l’Hôtel Dieu (Hospices de Beaune) avec son célèbre toit aux tuiles vernissées.

http://philatelier.over-blog.com/2017/11/les-hospices-de-beaune.html

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Beurey Bauguay

La chapelle et la source Saint-Martin de Beurey-Bauguay se découvrent en montant vers le plateau venté par un chemin ombragé. En sortant de la chapelle, on peut découvrir juste derrière, une fontaine gallo-romaine. La coupole classée monument historique depuis 1924 protège une source du Serein. « Son eau avait, dit-on, des vertus caritatives et guérissait les fièvres ». Longtemps un pèlerinage de renom a existé dans lequel on venait demander au génie de la source des guérisons et des oracles pour les malades et les enfants. L’eau est contenue dans un petit bassin carré, muraillé sur toute face et creusé d’un mètre.

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Citeaux

Fondée en 1098 par Robert de Molesmes, l’Abbaye de Cîteaux, berceau de l’Ordre Cistercien, se situe dans la plaine de Saône au cœur de la Bourgogne. Marquée par une grande pauvreté à ses débuts, la communauté prit son essor grâce à l’arrivée de Saint Bernard et d’autres compagnons au printemps 1113. Plus de 900 ans après sa fondation, l’abbaye est toujours régie sur des bases exigeantes : ascèse, rigueur liturgique, solitude et travail pour les 35 moines qui forment sa communauté.

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Clos Vougeot

Dès le XII ème sciècle les moines de l'abbaye de Cîteaux construisirent au milieu des vignes, des bâtiments d'exploitation viticole. L'édifice fut complété au XVI ème par un corps de logis dans le plus pur style Renaissance.

http://philatelier.over-blog.com/2022/02/chateau-du-clos-de-vougeot.html

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Dijon

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Flavigny

Flavigny-sur-Ozerain invite à la flânerie, entre ruelles médiévales et visite de la fabrique d’Anis de Flavigny. Depuis 1591, au cœur de l’ancienne abbaye bénédictine à Flavigny, le bonbon à l'anis est fidèle à la même recette : chaque graine d’anis est patiemment enveloppée de fines couches de sirop, délicatement aromatisée

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Fontaine lès Dijon

Le château de Fontaine-lès-Dijon est un château du XIe siècle (profondément remanié au cours des siècles).  Le château et l'église accolée ont été bâtis en 1090 sur le lieu de naissance de Bernard de Clairvaux.

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Franxault

Charrey et Franxault se disputaient l’appellation de capitale de l’osier. Une ancienne bascule subsiste au centre du village, en équilibre au bord du Bief. La commune possède encore les restes d'une voie romaine et la jolie petite fontaine ronde du Bas de Peulnot, cachée à la pointe d'un petit étang.

La CÔTE-d'OR "timbrée"

Montbard

Ce qui subsiste du château fort de Montbard de la fin du XIIIe - début du XIVe siècle a été transformé au XVIIIe siècle par Buffon en un parc de trois hectares, le « parc Buffon ».

http://philatelier.over-blog.com/2022/06/georges-louis-leclerc-comte-de-buffon.html

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"

Fondée par Georges-Louis Leclerc de Buffon en 1768, la Grande Forge de Buffon se trouve à Buffon, à environ trois kilomètres au nord-ouest de la ville de Montbard, au bord de l'Armançon et à proximité du canal de Bourgogne.

Cratère de Vix

Le cratère de Vix est un cratère de bronze utilisé pour contenir le vin , découvert en 1953 dans la tombe de Vix, sépulture d'une princesse celte à Vix , et daté d'environ 530 ans av. J.-C.

La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
La CÔTE-d'OR "timbrée"
Partager cet article
Repost0

La coutellerie

Publié le par Baldenberger

La pierre fendue peut être considérée comme le premier couteau de cuisine de l’histoire de l’humanité. Ce sont les romains qui créèrent les premières lames en acier et c'est au 1 er siècle qu'ils créèrent les couteaux à lame repliable.

Ce n’est qu’à partir du IXème siècle qu’apparaitront des artisans spécialisés dans la fabrication de couteaux de découpe que l’on nommera couteliers.

Le Xème siècle voit l’apparition de la fabrication de couteaux dédiés à la table.

A partir du XIIIè siècle, la fabrication de couteaux nécessitait l'intervention des fèvres couteliers.

Trouvant ses premières traces au XIIIe siècle, la coutellerie joue pour beaucoup dans la renommée nationale et internationale de Thiers dans les domaines artisanal et industriel.

Aux XVème et XVIème siècles de nombreux bassins couteliers et villes coutelières apparaissent sur l’ensemble du territoire (Beauvais, Périgueux, Toulouse, Langres, Paris, Thiers, Châtellerault, Moulins, Saint-Etienne …)

Au XVIIe siècle, les commerçants thiernois exportent leurs marchandises en dehors des frontières françaises et dès le XIXe siècle, la coutellerie s'industrialise lors de la révolution industrielle avant qu'au début du XXe siècle, les couteliers n'utilisent plus la force motrice de la Durolle pour faire tourner leurs machines et leurs rouets, optant pour l'électricité, disponible en permanence.

C’est en 1829 que naît à Laguiole, petit village de montagne de l’Aveyron (sud-ouest de la France) un modeste couteau de paysan. Sa fameuse abeille, symbole de prestige et de qualité, qui orne son ressort en fera le couteau le plus célèbre de France.

En 1890 Joseph Opinel passe  son temps libre à peaufiner la forme et la fabrication d'un petit couteau de poche : l'Opinel est né !  

La coutellerie
La coutellerie

Rien ne prédestinait le développement de la coutellerie à Thiers, si ce n’est la présence de la rivière Durolle… de sa forte dénivellation, les premières fabriques surent tirer profit pour faire tourner l’outillage nécessaire à la production de couteaux et autres instruments tranchants. Il existe des traces de cette activité dès le XIIIème siècle, mais la véritable cité coutelière apparaitra à la fin du XVIème siècle avec la jurande, statut organisant la profession

La coutellerie
La coutellerie
La coutellerie

SAVOIE. En 1890 Joseph Opinel passe  son temps libre à peaufiner la forme et la fabrication d'un petit couteau de poche : l'Opinel est né !  

La coutellerie

CORSE. La coutellerie Corse, héritière d'une longue tradition : le couteau corse était autrefois indispensable à la vie quotidienne, tous les hommes possédaient leurs propre couteaux, ils s'en servaient pour les travaux quotidiens, la vannerie, la chasse et même pour se défendre

La coutellerie

SUISSE. A la fin des années 1880, l'armée Suisse décida d'acheter un nouveau couteau pliant pour ses soldats, qui devait servir entre autres à manger et à démonter le fusil d'ordonnance (Fusil Schmidt-Rubin). Les outils inclus sur ce modèle sont une lame, un ouvre-boîte, un tournevis plat,  un poinçon et une scie.

La coutellerie
La coutellerie

RUSSIE. Au début du XIXe siècle, Pavel Anossov fabriqua à Zlatooust les premières lames d'acier bulat, faites en soudant des bandes de fer cémenté. Au début du XIXe siècle, une fabrique d'armes fut ouverte à Zlatooust, pour la fabrication de sabres et de poignards. En 1817, des ouvriers spécialisés sont partis de la manufacture d’armes blanche de Klingenthal en Alsace pour aider à cette création

La coutellerie
La coutellerie

Publié dans patrimoine

Partager cet article
Repost0

Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne

Publié le par Baldenberger

Les églises romanes constituent un des attraits de l'Auvergne par leur diversité et leur caractère plus ou moins monumental. Evangélisée de bonne heure par saint Austremoine (IIIème siècle), l'Auvergne a été dés le VIème siècle pourvue de monastères. Puis le transfert de reliques au moment des invasions lui donna un élan nouveau. La conservation des églises romanes a été assurée par les matériaux employés et la protection naturelle assuré par le relief du massif central.

 

https://clermont.catholique.fr/wp-content/uploads/2019/02/2019_5majeurs_d%C3%A9pliant_fran%C3%A7ais-compressed.pdf

Joyaux de l’art roman, l’Auvergne compte 5 églises majeures.

Ces édifices sont appelés “Eglises majeures” du fait de l’homogénéité et de la pureté de leur style

ND du Port Clermont Ferrand

Avec un plan en croix latine, la basilique mesure 45 m de longueur, pour une largeur maximale de 24,70 m. La nef s'élève à 18m du sol.

 

Emblématique de l'édifice, sa couleur claire et blonde est due à l'emploi de l'arkose (roche sédimentaire d'Auvergne), superbement mise en valeur par le décor en pierres de lave couronnant l'abside.

La basilique illustre la science et la maîtrise des bâtisseurs du XIIe siècle : les proportions, les élévations et l'ornementation de l'édifice qui s'approchent de la perfection. A l'époque romane, les artisans ne sont pas encore regroupés en corporation. Ouvriers itinérants, ils se déplacent de chantier en chantier offrant leurs services. Sur le chantier de la basilique, différents métiers et différentes cultures se côtoient et échangent leurs savoirs. Les importantes ressemblances avec Notre-Dame-du-Port en font des églises majeures.

 

 

Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne

Saint-Austremoine d’Issoire

Saint-Austremoine d’Issoire, datée de la fin du 11ème et du début du 12ème siècle, c’est la plus grande des églises romanes de Basse Auvergne et un des édifices majeurs du sud du Puy-de-Dôme.

Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne

Notre-Dame d’Orcival

 

Notre-Dame d’Orcival, son bâti, très homogène a subi très peu de modifications au cours du temps puisque ses dimensions importantes lui ont épargné des agrandissements. Mais le décor intérieur a disparu ainsi que les ornements. Notre-Dame est classée Monument Historique depuis 1840. La statue de la Vierge en Majesté dans le chœur est magnifique.

Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne

Notre-Dame-du-Port à Saint-Nectaire

Notre-Dame-du-Port à Saint-Nectaire, construite sous l’impulsion des moines bénédictins de la Chaise Dieu au XIIème siècle, elle est bâtie en une seule campagne, en lave trachyte et tuf poreux, elle mesure 38 mètres de long, 11 mètres de large sous 20 mètres de haut sous la coupole.

Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne

Notre Dame de Saint-Saturnin

Notre Dame de Saint-Saturnin, joyau de l’art roman, bâtie en pierre volcanique et en arkose blonde, elle forme un ensemble des plus originaux, différent des autres églises romanes sur le plan décoratif, mais identique sur le plan architectural. Vous aurez la chance d’admirer les spécificités de l’architecture romane auvergnate. C’est une des rares églises à avoir échappé à la destruction de la flèche de son clocher octogonal à la Révolution.

Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Les 5 églises romanes majeures de l'Auvergne
Partager cet article
Repost0

Le PUY de DÔME "timbré"

Publié le par Baldenberger

Le PUY de DÔME "timbré"

Clermont Ferrand

Capitale historique de l'Auvergne et le chef-lieu du département du Puy-de-Dôme. Avec son imposante cathédrale gothique et les volcans de la chaîne des Puys se dessinant à l'horizon, Clermont-Ferrand offre un panorama percutant. L'histoire de Clermont Ferrand est aussi lié à Michelin, une entreprise  née en 1889 : un petit atelier modeste, place des Carmes à Clermont-Ferrand, qui débuta avec  50 personnes en 1889.

http://philatelier.over-blog.com/2022/06/clermont-ferrand.html

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Gergovie

La bataille de Gergovie est une célèbre victoire de Vercingétorix, chef des Avernes, peuplade du centre de la Gaule.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Issoire

Issoire est une étape prestigieuse sur la route des terres romanes d' Auvergne ; l'abbatiale Saint-Austremoine est une abbatiale  de style roman auvergnat. Elle se singularise par l’ampleur de ses proportions, la plénitude de son chevet et la richesse de son décor.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Issoire le Broc

En 2013, après la 19e édition de Cervolix sur le plateau de Gergovie, Cervolix a vécu… mais reprend son envol sous un autre nom : "ailes et volcans" et dans un nouveau lieu : Issoire. L'Auvergne est une vraie région aéronautique, et Issoire en est la figure de proue.

Le PUY de DÔME "timbré"

La Bourboule

La Bourboule, à 850 m d’altitude, est une ville thermale au charme Belle Époque, installée au bord de la rivière Dordogne

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

méandre de Queuille

Le belvédère de Queuille, dit le "Paradis", permet de profiter pleinement d'une vue dégagée sur un sublime méandre, immense boucle formée par la rivière Sioule

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Mont Dore

Située à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Clermont-Ferrand, du haut de ses 1050m d´altitude, la ville du Mont-Dore affirme un caractère auvergnat bien trempé : vert et thermal l’été, enneigé et sportif l’hiver.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Orcival

Orcival, petite localité située dans le frais vallon arrosé par la Sioule, conserve une magnifique église romane, fondée par les moines de la Chaise-Dieu.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Riom

Construite par Hugues Foucher, maître des œuvres ducales en Auvergne, la Sainte-Chapelle est le seul élément conservé en place de la résidence construite à la fin du XIVe siècle pour Jean de Berry. Depuis le XIXe siècle, elle fait partie des bâtiments de la cour d’appel qui a remplacé le palais ducal.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Saint Nectaire

Perchée sur le Mont Cornadore, l’église romane de Saint-Nectaire trône fièrement parmi les cinq édifices les plus importants de l’art roman auvergnat. Saint-Nectaire est une commune qui doit son nom à son église, consacrée à Saint Nectaire . C'est aussi un fromage fabriqué à base de lait de vache, qui se présente sous forme de cylindre de 21 cm de diamètre et 5 cm d'épaisseur pour un poids de 1,7 kg. La dénomination de "Petit Saint-Nectaire" s'applique au fromage de 13 cm diamètre et 3,5 à 4 cm d'épaisseur, pour un poids de 600 g.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Saint Saturnin

Édifiée en arkose, l'église Notre-Dame de Saint-Saturnin présente un remarquable chevet roman auvergnat constitué d'un étagement de volumes de hauteur croissante : deux absidioles adossées aux bras du transept, le déambulatoire, le chœur, les bras du transept, le « massif barlong » , et le clocher octogonal.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Saint-Ours

Vulcania

Vulcania, parc d'attractions et d'animations autour de la découverte des volcans et de la planète Terre, est un lieu où s'amuser et découvrir les secrets du volcanisme, des phénomènes naturels et du Système solaire.

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Thiers

Thiers est une jolie cité médiévale Cette ville est la capitale française de la fabrication du couteau avec près de cent entreprises dans ce domaine et un musée de la coutellerie qui lui est dédié.

https://philatelie-pour-tous.fr/la-coutellerie-de-thiers-puy-de-dome/

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Tournoël

C'est le siège de Tournoël (sur la commune de Volvic) qui permit d'annexer pour la première fois la Basse-Auvergne au domaine royal. Les territoires confisqués par le roi sont appelés "terre d'Auvergne".

 

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"

Viaduc des Fades

Le Viaduc des Fades (1901-1909) est un ouvrage d'art exceptionnel qui surplombe la vallée de la Sioule à une centaine de mètres de hauteur. Ses deux piles sont les plus hautes piles de pont en maçonnerie traditionnelle jamais construites

Le PUY de DÔME "timbré"
Le PUY de DÔME "timbré"
Partager cet article
Repost0