Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 5e arrondissement "timbré"

Publié le par Baldenberger

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Collège de France

Le Collège de France, anciennement nommé Collège royal, est un grand établissement d'enseignement et de recherche, institué par François Ier en 1530. Il est situé place Marcelin-Berthelot. Le Collège de France promeut et enseigne la recherche en train de se faire dans les sciences, les lettres et les arts.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Collège Sainte Barbe

Le collège Sainte-Barbe était un établissement scolaire parisien fondé en 1460 sur la montagne Sainte-Geneviève et situé rue Valette. Il était jusqu'en juin 1999, date de sa fermeture, le plus « vieux » collège de Paris.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Institut du Monde Arabe

L'Institut du monde arabe est un institut culturel français consacré au monde arabe

La construction de ce bâtiment, bien qu'étant inscrite dans la politique de grands travaux voulus par François Mitterrand, est décidée sous le septennat de Valéry Giscard d'Estaing en vue d'améliorer les relations diplomatiques entre la France et les nations arabes. L'IMA est inauguré le par le président Mitterrand

La façade nord est tournée vers le Paris historique, elle symbolise la relation à la ville ancienne, présente de façon allusive sur la façade.

Dessinée par Jean Nouvel et Architecture-Studio, la façade sud reprend les thèmes historiques de la géométrie arabe puisqu'elle est composée de 240 moucharabiehs. Ces derniers sont munis de diaphragmes qui peuvent s'ouvrir et se fermer

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Maison des Océans

L’Institut océanographique de Paris, rebaptisé Maison de l'Océan, est une institution fondée en 1906 par Albert Ier de Monaco, régie, comme le Musée océanographique de Monaco, par la « Fondation Albert Ier, Prince de Monaco ».

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Musée d'histoire naturelle

Le Muséum national d'Histoire naturelle est un établissement français d'enseignement, de recherche et de diffusion de la culture scientifique naturaliste . Fondé en 1793 en continuité du Jardin royal des plantes médicinales, créé en 1626.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Le jardin des plantes de Paris, ou le Jardin des plantes, est un parc et un jardin botanique ouvert au public. Il est le siège et le principal site du Muséum national d'histoire naturelle.

http://philatelier.over-blog.com/2017/10/jardin-des-plantes-paris.html

 

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

La Sorbonne

La Sorbonne doit son nom à son fondateur, Robert de Sorbon, Chapelain et confesseur du Roi de France Saint-Louis (Louis IX). Collège consacré à la théologie, dont il définit ainsi le projet : «Vivre en bonne société, collégialement, moralement et studieusement ».

Son histoire, au cours des siècles, a été si intimement liée à celle de l’Université de Paris, qu’elle en est devenue le symbole.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Le manuscrit historique qui expose le projet initial visant à rétablir les Jeux Olympiques  contient le discours dans lequel Pierre de Coubertin a présenté pour la première fois son idée visionnaire de faire revivre les Jeux Olympiques à l'ère moderne.

Ce discours a été prononcé le 25 novembre 1892 à la Sorbonne, à Paris, lors de la célébration du cinquième anniversaire de l'Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques alors que Pierre de Coubertin n'avait que 29 ans. Deux ans plus tard, dans le même auditorium, la décision de rétablir les Jeux Olympiques était officialisée.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Jean Cavaillès, dont le nom et le portrait ornent les salles de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm et de la Sorbonne, demeure l’une des figures les plus belles et les plus fascinantes de l’Histoire de la Résistance française.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Lycée Henri IV

La cité scolaire Henri-IV occupe les bâtiments de l'ancienne Abbaye Sainte Geneviève. Sécularisés au début de la Révolution, les bâtiments furent affectés à l'enseignement dès 1796, devenant l'Ecole Centrale du Panthéon, puis le Lycée Napoléon en 1804. Après plusieurs changements, il devint définitivement, le Lycée Henri-IV à partir de 1873.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Lycée Louis Le Grand

En 1560, Guillaume du Prat, évêque de Clermont, lègue aux jésuites une somme de 6000 livres destinée à l’acquisition d’une habitation définitive, et une rente en vue d’assurer la subsistance de six pauvres escholiers.
Les jésuites achètent donc en 1563 la Cour de Langres, hôtel important situé rue Saint-Jacques. Cet ancien hôtel sera la cellule initiale du Collège de la Société de Jésus : toléré par l’Université, mais sans autorisation officielle, l’établissement ouvre ses portes le 1er octobre 1563.

En 1790, la ferveur patriotique enflamme les boursiers. Cent-cinquante d’entre eux courent aux frontières de la  » patrie en danger « , et l’Assemblée législative vote, le 17 septembre 1792, la déclaration suivante : « Les boursiers de Louis-le-Grand ont bien mérité de la patrie ».
De 1792 à 1794, une partie des locaux du collège nouvellement baptisé « collège Egalité », est occupée par trois mille soldats, puis par une prison politique où les victimes de la terreur attendent le départ pour l’échafaud.

Les appellations vont se modifier au rythme des secousses de l’histoire de France : « lycée Louis-le-Grand » à la première Restauration, l’établissement redevient « collège royal de Louis-le-Grand » à la seconde Restauration. La préposition qui semblait faire du collège la propriété exclusive du Roi-Soleil disparaît en 1831.

Rebaptisé par l’autorité municipale, de 1870 à 1873, « lycée Descartes », l’établissement de la rue Saint-Jacques redevient enfin, et définitivement, « lycée Louis-le-Grand » en mars 1873.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Rue d'Ulm

Ecole Normale Supérieure

A la fois grande Ecole et université, l’Ecole normale supérieure dispense à Paris, au cœur du Quartier latin, une formation d’excellence par la recherche conduisant aux différents métiers de l’enseignement et de la recherche, et concourt à la formation par la recherche des cadres.

Son bâtiment historique, au 45 rue d’Ulm, est organisé sur le modèle du cloître, autour d’une vaste cour carrée plantée d’arbres et de fleurs

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Grande Mosquée de Paris

La Grande Mosquée de Paris a été construite au cœur de la capitale française en hommage aux combattants musulmans de la Première Guerre Mondiale. La première pierre a été posée le 19 octobre 1922, dans le 5e arrondissement de Paris, face au Jardin des Plantes. Avec son style hispano-mauresque, son minaret, ses patios et jardins d’inspiration andalouse, elle a été classée comme monument historique en 1983.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Panthéon

La genèse du Panthéon, à Paris, est intimement liée au rapport de Louis XV avec les Parisiens. Seul roi de France à être né et mort à Versailles, Louis XV choisit de reconstruire l'église Sainte-Geneviève, la sainte préférée des Parisiens, alors qu'il tombe malade lors d'une campagne militaire à Metz. "Son confesseur profita de sa maladie, qui semblait incurable, pour lui demander d'abandonner sa vie dissolue et de s'engager pour l'Eglise"

L''emplacement de cette église est stratégique autant que symbolique, puisque l'église Sainte-Geneviève se trouve à quelques pas du croisement du cardo et du decumanus, soit au niveau du centre historique de la cité antique. Louis XV pose la première pierre du Panthéon en 1764, et le monument sera achevé en 1791.

Le Panthéon est actuellement le lieu pour les "grands hommes de l'époque de la liberté française"

http://philatelier.over-blog.com/2018/07/aux-grands-hommes-la-patrie-reconnaissante.html

 

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Pont de l'Archevêché

Le pont de l'Archevêché tient son nom de l'archevêché qui se situait au sud-est de Notre-Dame, entre la cathédrale et la Seine. Cet édifice fut détruit à la suite des émeutes anticléricales des 14 et 15 février 1831 et au pillage dont il fut la cible. Ce pont est le plus étroit de la capitale. Il relie l'Île de la Cité au 5e arrondissement.

http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-4e-arrondissement-timbre.html

 

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Le Val de Grâce

L'église et le couvent du Val-de-Grâce (architecte: François Mansart) furent construit au milieu du XVIIe siècle par la reine Anne d'Autriche en remerciement de la naissance de Louis XIV.

Depuis la Révolution, le couvent abrite un hôpital militaire.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"

Square René Viviani

Créé en 1928, le square René-Viviani est situé au nord et autour de l'église Saint-Julien-le-Pauvre. Une partie de la façade arrière du lieu de culte donne directement sur le jardin. L'église était située sur une des routes du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. En vis-à-vis du square, de l'autre côté de la Seine, se trouve la cathédrale Notre-Dame.

Le square doit son nom à l'avocat et homme politique français René Viviani (1863-1925), député du 5e arrondissement de Paris à la fin du XIXe siècle, premier ministre du Travail et inventeur de l'impôt sur le revenu.

Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Le 5e arrondissement "timbré"
Partager cet article
Repost0

Le 4e arrondissement "timbré"

Publié le par Baldenberger

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Beaubourg

Centre d'art Georges Pompidou

Ouvert en 1977, Le centre national d’art et de culture Georges-Pompidou – communément appelé « centre Pompidou », ou plus familièrement « Beaubourg » – est un établissement pluridisciplinaire né de la volonté du président Georges Pompidou, grand amateur d'art moderne, de créer au cœur de Paris une institution culturelle originale entièrement vouée à la création moderne et contemporaine où les arts plastiques voisineraient avec les livres, le dessin, la musique, le spectacle vivant, les activités pour les jeunes publics, ainsi que le cinéma. Il est situé dans le quartier Saint-Merri,  entre le quartier des Halles, à l'ouest, et le Marais, à l'est.

http://philatelier.over-blog.com/2017/01/musee-beaubourg-centre-georges-pompidou.html

 

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Hôtel de Ville

Lieu de pouvoir qui abrite les bureaux du ou de la maire de Paris, l'Hôtel de Ville est un lieu emblématique de la capitale et de la République. Il a cependant vécu une histoire mouvementée, marquée par des incendies, des révoltes et des reconstructions.

https://www.paris.fr/pages/l-histoire-de-l-hotel-de-ville-en-sept-dates-marquantes-7667

 

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Le 30 janvier 1956, un pacte signé par Paris et Rome rend les deux capitales jumelles, sous la devise « Solo Parigi è degna di Roma, solo Roma è degna di Parigi » (Seule Paris est signe de Rome, seule Rome est digne de Paris). Ce jumelage s’exprime notamment à travers des initiatives culturelles et symboliques, comme la dénomination d’une rue romaine « Via Parigi » en 1959, ou l’installation d’une réplique de la louve capitoline en bronze, offerte par Rome en 1962, dans le square Samuel Paty du 5ème arrondissement parisien.

Le 4e arrondissement "timbré"

Cathédrale Notre-Dame

L’histoire de la Cathédrale est étroitement liée à l’Histoire de France. Construite au XIIe siècle, modifiée au XVIIIe siècle puis restaurée au XIXe siècle, elle est le symbole du culte chrétien à Paris au cours des siècles.

https://www.notredamedeparis.fr/decouvrir/histoire/

http://philatelier.over-blog.com/2017/10/cathedrale-nodre-dame-paris.html

 

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

La première pierre de la construction de Notre-Dame de Paris est posée en 1163 par le Pape Alexandre III, à l’emplacement d’une cathédrale mérovingienne plus petite. La façade occidentale est achevée en 1220. Inscrite au patrimoine mondial depuis 1991, Notre-Dame de Paris est un chef-d’œuvre de l’architecture gothique. Les différentes époques, les rois, les courants artistiques, les bouleversements politiques y ont laissé leur trace.

https://revivre-notre-dame.fr/histoire-notre-dame-de-paris/histoire-architecture-notre-dame-de-paris/

 

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Les vitraux de Notre-Dame de Paris, et en particulier les trois rosaces, constituent un remarquable ensemble architectural.

L’art du vitrail marque l’originalité de l’architecture médiévale. Ils couvrent près de mille mètres carrés de surface.

https://notre-dame-de-paris.culture.gouv.fr/fr/les-vitraux-du-xxe-siecle

https://www.notredamedeparis.fr/decouvrir/architecture/les-vitraux/

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Le grand orgue de Notre-Dame de Paris est un orgue situé sous la rosace du côté ouest à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il compte 115 jeux réels et près de 8 000 tuyaux

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Dans la nuit du 15 au 16 avril 2019, un incendie s’est déclenché au cœur de Paris dans la cathédrale Notre-Dame. Le sinistre se déclare en fin d'après-midi à l'intérieur de sa charpente et prend rapidement une grande ampleur.

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Île Saint Louis

L’île Saint-Louis est une île située sur le fleuve de la Seine, en plein cœur de Paris, juste en amont de l’île de la Cité.

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Pont de l'Archevêché

Le pont de l'Archevêché tient son nom de l'archevêché qui se situait au sud-est de Notre-Dame, entre la cathédrale et la Seine. Cet édifice fut détruit à la suite des émeutes anticléricales des 14 et 15 février 1831 et au pillage dont il fut la cible. Ce pont est le plus étroit de la capitale. Il relie l'Île de la Cité au 5e arrondissement.

http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-5e-arrondissement-timbre.html

 

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Mémorial de la déportation

Lieu de recueillement et de souvenir des épreuves de la déportation, ce monument a été inauguré le 12 avril 1962, par le général de Gaulle, Président de la République.

Œuvre de l'architecte Georges Henri Pingusson, il rappelle certains aspects caractéristiques du monde concentrationnaire : accès étroits, escaliers raides, herses acérées, regard privé d'horizon, recours fréquent au triangle, qui fut la marque des déportés.

À l'entrée de la galerie sont inhumées les cendres d'un déporté inconnu provenant du camp de Natzweiler-Struthof.

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Bastille colonne de Juillet

La colonne de Juillet est une colonne élevée sur la place de la Bastille à Paris, entre 1835 et 1840 en commémoration des trois journées de la révolution de Juillet survenue en 1830, dite Les Trois Glorieuses, qui amenèrent la chute de Charles X et du régime de la restauration, puis l'instauration de la monarchie de juillet, avec le règne de Louis-Philippe Ier, duc d'Orléans, devenu roi des Français

 " À la gloire des citoyens français qui s'armèrent et combattirent pour la défense des libertés publiques dans les mémorables journées des 27, 28, 29 juillet 1830."

 
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Colonne_de_Juillet_1.jpg

Place des Vosges

La place des Vosges, place Royale jusqu'en 1792,  initialement dédiée au roi Henri IV et finalement, après l'assassinat du roi par François Ravaillac, dédiée à son fils Louis XIII, est une place de Paris dans le quartier du Marais, faisant partie des 3e et 4e arrondissements. Elle est, avec la place des Victoires, la place Dauphine, la place Vendôme et la place de la Concorde, l'une des cinq places royales parisienne. Elle est le joyau du quartier, qui pourtant ne manque pas d’attraits ! La place des Vosges est l’une des plus anciennes de Paris, et aussi l’une des plus belles. Le visiteur flâne sous ses arcades ou dans les allées du jardin central, et en profite pour admirer les superbes façades de brique rouge. Les nombreux hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles ont été transformés en musées de renommée internationale : musée Picasso Paris, musée Carnavalet, maison de Victor Hugo…

http://philatelier.over-blog.com/2021/10/la-place-des-vosges.html

 

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"

Tour Saint Jacques

La tour Saint-Jacques est un édifice isolé, dressé au milieu du square qui porte son nom. Clocher de style gothique flamboyant érigé entre 1509 et 1523, la tour Saint-Jacques constitue le seul vestige de l'église Saint-Jacques-de-la-Boucherie construite au XVIe siècle et détruite en 1797. Ce sanctuaire était le point de rassemblement et de départ sur la via Turonensis (ou voie de Tours) du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une statue de Saint Jacques le Majeur surmonte, à l'angle nord-ouest, la plate-forme sur laquelle est installée une petite station météorologique depuis 1891. Elle dépend de l'Observatoire de Montsouris. Les symboles sculptés des quatre évangélistes (le lion, le taureau, l'aigle et l'homme), apparaissent dans les angles. Ces statues ont été restaurées au siècle dernier, à l'instar des gargouilles et des dix-huit statues de saints qui décorent les parois de la tour.

Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Le 4e arrondissement "timbré"
Partager cet article
Repost0

Le 3e arrondissement "timbré"

Publié le par Baldenberger

Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"

Musée des Arts et métiers

Le musée des Arts et Métiers peut être considéré comme l'un des plus anciens musées techniques et industriels au monde. Son histoire est intimement liée à celle du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), dont il est l'une des composantes.

Depuis 1794, les collections se sont enrichies de nombreux apports, précieux témoins de l'évolution des savoirs scientifiques et du progrès technique. Le musée conserve aujourd'hui une exceptionnelle collection, remarquable.

Le parcours de visite du musée en propose l'exposition, organisée en sept sections (Instruments scientifiques, Matériaux, Construction, Communication, Énergie, Mécanique et Transports) et permet de découvrir l'un des lieux les plus atypiques, l'ancien prieuré de Saint-Martin-des-Champs ayant été consacré par la Révolution française en « temple » de la technique.

 

Le 3e arrondissement "timbré"

L'abbé Grégoire, acquis aux idées de la Révolution, propose  aux députés de la Convention nationale les « moyens de perfectionner l'industrie nationale » : « La création d’un conservatoire pour les arts et métiers, où se réuniront tous les outils et machines nouvelles inventés et perfectionnés, va éveiller la curiosité et l’intérêt, et vous verrez dans tous les genres des progrès très-rapides. […] L’expérience seule, en parlant aux yeux, aura droit d’obtenir l’assentiment […]. Il faut éclairer l’ignorance qui ne connaît pas, et la pauvreté qui n’a pas les moyens de connaître. […] On y réunira les instruments et les modèles de tous les arts, dont l’objet est de nourrir, vêtir et loger. »

Le 19 vendémiaire an III [10 octobre 1794], la loi instaurant le Conservatoire des arts et métiers est votée.

Archives Nationales Hôtel de Soubise

L'hôtel de Soubise, anciennement hôtel de Clisson puis hôtel de Guise, est un hôtel particulier parisien situé au coin de l'actuelle rue des Francs-Bourgeois et de la rue des Archives. L'hôtel, partiellement classé monument historique, appartient désormais aux Archives nationales et abrite notamment le musée des Archives nationales.

Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"

Place des Vosges

La place des Vosges, place Royale jusqu'en 1792,  initialement dédiée au roi Henri IV et finalement, après l'assassinat du roi par François Ravaillac, dédiée à son fils Louis XIII, est une place de Paris dans le quartier du Marais, faisant partie des 3e et 4e arrondissements. Elle est, avec la place des Victoires, la place Dauphine, la place Vendôme et la place de la Concorde, l'une des cinq places royales parisienne. Elle est le joyau du quartier, qui pourtant ne manque pas d’attraits ! La place des Vosges est l’une des plus anciennes de Paris, et aussi l’une des plus belles. Le visiteur flâne sous ses arcades ou dans les allées du jardin central, et en profite pour admirer les superbes façades de brique rouge. Les nombreux hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles ont été transformés en musées de renommée internationale : musée Picasso Paris, musée Carnavalet, maison de Victor Hugo…

http://philatelier.over-blog.com/2021/10/la-place-des-vosges.html

 

Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"

Le Marais

Le Marais est une ancienne zone de marécages comprenant dans sa partie nord depuis le XIIe siècle des terres du domaine féodal d'ordres religieux, parmi lesquels l'ordre du Temple et l'abbaye Saint-Martin-des-Champs, qui s'y installent et lotissent d'anciennes terres agricoles de leur domaine au fil des siècles. Le Marais, ancien quartier marécageux assaini par des congrégations religieuses (Saint-Martin, le Temple, Sainte-Catherine...) est devenu un quartier aristocratique à la fin du Moyen Âge. Le roi de France résidait à l’hôtel Saint Pol (aujourd’hui disparu), puis à l'hôtel des Tournelles, également disparu, tout près de l’actuelle place des Vosges. L'âge d'or des hôtels particuliers dans le Marais culmine au courant du XVIIe siècle et le quartier est progressivement éclipsé par l'émergence d'autres quartiers à la mode : rue Saint-Honoré et la Rive Gauche, et surtout Versailles, où s’installe la cour royale.

Le 3e arrondissement "timbré"

Maison de la chasse

Hôtel Guenegaud

Inauguré par André Malraux dans l’hôtel de Guénégaud (Monument historique du XVIIe siècle de François Mansart), le 21 février 1967, le musée de la Chasse et de la Nature a été étendu en 2007 à l’hôtel voisin, l’hôtel de Mongelas (XVIIIe siècle).

Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"
Le 3e arrondissement "timbré"

Publié dans balades philatéliques

Partager cet article
Repost0

Le 2e arrondissement "timbré"

Publié le par Baldenberger

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Ecole Nationale des Chartes

L'École nationale des chartes est une grande école française fondée en 1821 et spécialisée dans la formation aux sciences auxiliaires de l'histoire. Fondée en 1839, la Société savante de l’École des chartes témoigne de la conscience qui se crée à l’époque autour de ce que l’on appellera plus tard « la méthode chartiste »

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Palais Brongniart

La Bourse

Le palais Brongniart est situé place de la Bourse dans le quartier Vivienne ; anciennement appelé palais de la Bourse, c'est un édifice périptère de style néoclassique construit à l'instigation de Napoléon Ier pour accueillir le siège de la Bourse de Paris. Réalisé de 1808 à 1826 par l'architecte Alexandre-Théodore Brongniart (1739-1813) auquel succède en 1813 Éloi Labarre (1764-1833), il est inscrit au titre de monument historique depuis 1987.

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

La Poste pneumatique de Paris était le système de tubes pneumatiques desservant Paris entre 1866 et 1984. Ce réseau géré par les P&T permettait d'acheminer, souvent en moins d'une heure, des messages, dits « pneus » ou « petits bleus » dans l'ensemble de la capitale française. Une première ligne de 1 050 m est ouverte en pour relier le Grand-Hôtel situé au no 12, Boulevard des Capucines au central télégraphique de Paris-Bourse, rue Feydeau.

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Galerie Colbert

Construite en 1823, la galerie Colbert est située à deux pas de sa grande rivale, la galerie Vivienne. Cette jolie galerie couverte est la propriété de la Bibliothèque nationale et, à la différence des autres galeries parisiennes, n’héberge aucune boutique. Tournée vers la culture, elle abrite l’Institut Nationale d’Histoire de l’Art (INHA) et l’Institut National du Patrimoine (INP). Elle est cependant ouverte au public qui est invité à découvrir la magnifique rotonde surmontée d’une coupole en verre. La brasserie « Le Grand Colbert », au décor Art nouveau et classée monuments historiques, souvent utilisée pour le cinéma est situé à l’entrée de la galerie.

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Galerie Vivienne

La Galerie Vivienne, construite en 1823, est l’une des plus emblématiques galeries parisiennes. Située au calme, derrière la bibliothèque Richelieu et tout près du Palais-Royal, sa visite vaut la peine. Au sol, on admire les mosaïques aux motifs colorés. On lève les yeux pour apprécier la belle verrière qui laisse passer la lumière. Les commerces sont nombreux : boutiques de prêt-à-porter, salons de thés, boutiques de gourmandises, caves à vins, épiceries, librairies anciennes…

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Passage des Panoramas

Hommage aux flâneurs et promeneurs curieux, le passage des Panoramas est considéré comme premier passage couvert de Paris. Édifié en 1799, il a su conserver son cachet d’antan et son entrain commerçant. Chaque vitrine reflète une part historique de la capitale ; du quartier de la Bourse jusqu’à celui des Grands boulevards, abritée par une superbe verrière,

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Passage des Princes

L’histoire du passage des Princes est mouvementée. Edifié en 1860 puis détruit en 1985, il est finalement reconstruit à l’identique en 1995. Situé à deux pas du palais Garnier et des grands magasins, son architecture s’inscrit parfaitement avec les beaux immeubles haussmanniens du quartier. Considéré comme le temple du jeu, ce passage couvert abrite de nombreux magasins dédiés aux jouets, au modélisme, aux jeux vidéo…

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Passage du Grand Cerf

A deux pas de la de Turbigo (quartier Montorgueil), le passage couvert du Grand-Cerf est créé en 1825. Sa hauteur, près de 12 mètres, est l’une des plus importantes des passages parisiens. Sa structure en métal et fer forgé laisse une grande place à la lumière grâce à la belle verrière.

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Le Grand Rex

Le Grand Rex a la plus grande salle de cinéma du monde mais c’est surtout un lieu mythique de Paris, classé monument historique, et adoré des parisiens depuis près de 90 ans !

Créée par Jacques Haïk, le propriétaire de l’Olympia, l’immense salle de cinéma du Grand Rex est inaugurée le 8 décembre 1932 sur le boulevard Poissonnière,  et parmi eux figure le célèbre Louis Lumière, considéré comme l’inventeur du cinéma !

 

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Place des Victoires

Place de forme ronde d'où partent six voies , elle se situe à cheval sur les 1 er et 2 ème arrondissements.

Cette place dites des " Victoires " magnifie les victoires militaires du Roi Louis XIV (1638-1715) et date de 1685.

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"

Tour Jean-sans-Peur

La tour Jean-sans-Peur est une tour de fortification édifiée à Paris au XV e siècle par le duc Jean I er de Bourgogne, dit « Jean sans Peur ». Située au 20, rue Étienne-Marcel, elle constitue le dernier vestige de l'hôtel des ducs de Bourgogne

Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Le 2e arrondissement "timbré"
Partager cet article
Repost0

Le 1er arrondissement "timbré"

Publié le par Baldenberger

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

La comédie française

La Comédie-Française ou Théâtre-Français est une institution culturelle française fondée en 1680 et résidant depuis 1799 salle Richelieu au cœur du Palais-Royal.

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

La conciergerie

Ancien palais des rois devenu prison puis Palais de Justice, la Conciergerie a endossé au fil des siècles des rôles bien différents.

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Fontaine des Innocents

Construite en 1549, la fontaine des Innocents est dressée à l'occasion de l'arrivée du roi Henri II et de sa femme, Catherine de Médicis, à Paris. Son emplacement, à l’angle de l’actuelle rue Saint-Denis et de la rue Berger, est situé sur le chemin de l'entrée symbolique des rois dans la capitale. Imaginée et réalisée par l’architecte Pierre Lescot, la fontaine est décorée dans l’esprit de la Renaissance par le sculpteur Jean Goujon

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le marché et la fontaine des Innocents, 1822, John James Chalon (1778-1854). Paris Musées / Musée Carnavalet

Le marché et la fontaine des Innocents, 1822, John James Chalon (1778-1854). Paris Musées / Musée Carnavalet

Galerie Véro-Dodat

La galerie Véro-Dodat est un passage couvert parisien ouvert en 1826, entre l'actuelle rue Jean-Jacques-Rousseau et la rue du Bouloi. La galerie Véro-Dodat, doit sa création à l’entregent de deux entrepreneurs qui donneront leur nom à leur oeuvre, Benoît Véro et François Dodat

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Jardin des Tuileries

Le Jardin des Tuileries tient son nom des fabriques de tuiles qui se tenaient à l’endroit où la reine Catherine de Médicis a fait édifier le palais des Tuileries en 1564, aujourd’hui disparu.

Le  jardinier du roi, André Le Nôtre, lui donne à partir de 1664 son aspect actuel de jardin à la française. Le jardin, qui sépare le musée du Louvre de la place de la Concorde, est un lieu de promenade et de culture pour parisiens et touristes où les statues de Maillol côtoient celles de Rodin ou de Giacometti. Les deux bassins sont propices à la détente. Le musée de l’Orangerie dans lequel les visiteurs admirent des œuvres de Monet est installé au sud-ouest des Tuileries.

http://philatelier.over-blog.com/2017/11/le-jardin-des-tuileries.html

 

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Arc de triomphe jardin des Tuileries

L'arc de triomphe du Carrousel, voulu par Napoléon Ier, célèbre la victoire de sa Grande Armée à Austerlitz. Dessiné par Charles Percier et Pierre Fontaine, il illustre la campagne de 1805 et la capitulation d'Ulm le .

Le monument est érigé, entre 1806 et 1810, devant le palais des Tuileries auquel il sert d’entrée d’honneur, une grille séparant la cour du palais de la place du Carrousel qui lui donne son nom. Après l’incendie du palais des Tuileries en 1871 et sa destruction en 1883, le monument se trouve au centre de la grande esplanade formée par le jardin du Carrousel et la place du même nom.

https://www.napoleon.org/magazine/lieux/arc-de-triomphe-du-carrousel-paris/

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Central téléphonique des Tuileries

Avec les progrès des communications, la construction d'un nouveau central à Paris s'est avéré nécessaire. L'administration des PTT a décidé de le construire sous le jardin des Tuileries c'est un complexe téléphonique urbain sans équivalent en Europe. Le chantier a été dirigé dans la perspective de respecter et conserver le site sans aucune destruction et pas un seul arbre n'a été abattu.

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Place des Victoires

Place de forme ronde d'où partent six voies , elle se situe à cheval sur les 1 er et 2 ème arrondissements.

Cette place dites des " Victoires " magnifie les victoires militaires du Roi Louis XIV (1638-1715) et date de 1685.

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

kiosque des noctambules

Le Kiosque des noctambules est une œuvre d'art contemporain du plasticien français Jean-Michel Othoniel.  Installée en 2000 sur la place Colette, il s'agit d'une bouche de métro de la station Palais Royal - Musée du Louvre, formée d'un ensemble de sphères d'aluminium et de verre de Murano.

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Hôtel des Postes du Louvre

Inauguré le 14 juillet 1888, l’hôtel des Postes de Paris est un symbole du nouveau centre de Paris de l’époque. Érigé au cœur d’un quartier des Halles complètement rénové durant le second Empire et situé à deux pas des plus beaux monuments, la nouvelle Poste du Louvre devient rapidement un bâtiment central et incontournable de la modernisation de Paris.

http://philatelier.over-blog.com/2023/02/l-hotel-des-postes-du-louvre.html

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Le Louvre

Le palais du Louvre est un ancien palais royal, sur la rive droite de la Seine, entre le jardin des Tuileries et l'église Saint-Germain-l'Auxerrois. Il abrite aujourd'hui le musée du Louvre.

http://philatelier.over-blog.com/2017/01/musee-du-louvre.html

 

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Pont des Arts

Construit en 1804, c'est le premier pont métallique construit à Paris. Il permet de relier le 1er arrondissement au 6ème. Il relie les quais Malaquais et Conti au niveau de l'Institut de France, dans le 6e arrondissement, aux quais François-Mitterrand et du Louvre au niveau de la cour carrée du palais du Louvre (qui s'appelait « palais des Arts » sous le Premier Empire), dans le 1er arrondissement de Paris.

Entre 1801 et 1804, une passerelle de neuf arches en fonte réservée aux piétons est construite à l'emplacement de l'actuel pont des Arts : c'est le premier pont métallique de Paris

http://philatelier.over-blog.com/2019/02/le-pont-des-arts-et-l-institut-de-france.html

 

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Palais Royal

Ensemble monumental au nord du palais du Louvre, construit par Richelieu en 1628, le Palais-Cardinal, donné au roi Louis XIII en 1636, sert de résidence à la régente Anne d'Autriche et au jeune Louis XIV enfant pendant les troubles de la Fronde. Il regroupe un palais qui abrite aujourd'hui le Conseil d'État, le Conseil constitutionnel et le ministère de la Culture, un jardin, des galeries et un théâtre.

 Camille Desmoulins lance la Révolution, après un discours enflammé au Palais-Royal
 Camille Desmoulins lance la Révolution, après un discours enflammé au Palais-Royal
 Camille Desmoulins lance la Révolution, après un discours enflammé au Palais-Royal

Camille Desmoulins lance la Révolution, après un discours enflammé au Palais-Royal

Conseil d'Etat

Le Conseil d'État est une institution publique française créée en 1799 par Napoléon Bonaparte, dans le cadre de la Constitution du 22 frimaire an VIII , sur l'héritage d'anciennes institutions ayant porté ce nom sous l'Ancien Régime.

Il siège au Palais-Royal à Paris depuis 1875.

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Place Vendôme

La place Vendôme est située entre le jardin des Tuileries et l’opéra Garnier. Cette place rectangulaire, imaginée par l’architecte Jules Hardouin-Mansart, était destinée à porter l’attribut de la puissance de Louis XIV. La Colonne Vendôme est un chef d’œuvre sculptural moulé en spirale de bronze. Bâtie en 1810, elle évoque les heures de gloire de Napoléon lorsqu’il a remporté la bataille d’Austerlitz. Il s’agit d’un monument érigé par Napoléon

Le 1er arrondissement "timbré"

Pont-Neuf

Le pont Neuf est considéré comme le plus ancien des ponts en pierre de Paris. Sous l’impulsion du roi Henri IV, sa construction débute en 1578. Il est reconnaissable à ses 12 arches en plein cintre, à sa série de 381 mascarons et à sa statue équestre d’Henri IV, première effigie exposée en France sur une voie publique.

Situé à l’extrémité de l’Île de la Cité et construit en 2 parties, il relie la Rive droite - musée du Louvre, rue de Rivoli et tour Saint-Jacques - à la Rive gauche - rue Dauphine, Monnaie de Paris, Saint-Germain-des-Prés - en passant par l’Île de la Cité.

http://philatelier.over-blog.com/2017/12/le-pont-neuf.html

 

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 22 septembre 1985, Christo, artiste-plasticien emballe le Pont-Neuf

Le 22 septembre 1985, Christo, artiste-plasticien emballe le Pont-Neuf

Square du Vert-Galant

Cédé à la Ville par l’Etat pour un franc symbolique, en 1884, le square du Vert-Galant porte le surnom du roi Henri IV, célèbre pour sa vie sentimentale très mouvementée, et dont une statue équestre domine le jardin, du haut de la place du Pont-Neuf.

https://www.paris.fr/lieux/square-du-vert-galant-2825

 

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Picasso 1943

Picasso 1943

Quai des orfèvres

Le quai des Orfèvres est une voie et un quai, situé le long de la Seine sur l’île de la Cité ;  le quai des Orfèvres était l'adresse de la police judiciaire jusqu'en octobre 2017

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"

Sainte Chapelle

La Sainte-Chapelle, dite aussi Sainte-Chapelle du Palais, est une chapelle palatine édifiée sur l’île de la Cité, à Paris, à la demande de saint Louis afin d’abriter la Sainte Couronne d’épines, un morceau de la Vraie Croix, ainsi que diverses autres reliques de la Passion qu’il avait acquises à partir de 1239.

Réparties en 15 verrières de 15m de hauteur, les vitraux des 1113 scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament racontent l’histoire du monde jusqu’à l’arrivée des reliques à Paris.

Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Le 1er arrondissement "timbré"
Partager cet article
Repost0

Les Bouches du Rhône "timbrées"

Publié le par Baldenberger

Les Bouches du Rhône "timbrées"

Aix en Provence

Aix-en-Provence est la capitale historique de la Provence. Aix-en-Provence est souvent appelée « la ville aux mille fontaines »  ou la « Ville d'eaux ». Son nom antique, Aquae Sextiae (les eaux de Sextius), rappelle ce général romain qui vit en cette vallée abondante en sources chaudes et froides de bonnes perspectives de développement, permettant en outre, la construction d’aqueducs et l’ouverture de thermes dont il reste encore quelques vestiges visibles à l’endroit même où l’activité thermale se perpétue depuis plus de 2 000 ans. 

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Le camp des Milles était un camp d'internement et de déportation français, ouvert en septembre 1939, dans une usine désaffectée, une tuilerie, au hameau des Milles sur le territoire de la commune d'Aix-en-Provence . Entre 1939 et 1942, il a connu l'internement d’étrangers et de résistants de 39 nationalités pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942 dans le cadre de la Shoah.

Les Bouches du Rhône "timbrées"

Arles

Le chemin d'Arles est depuis le Moyen Age l'une des quatre voies traversant la France et l'Europe vers Saint Jacques de Compostelle. La voie d'Arles appelée également via Tolosana relie Arles à Puente-la-Reina en Espagne où elle rejoint le Camino Francès en un peu moins de 1 000 kilomètres.

Les Bouches du Rhône "timbrées"

A l’image de Rome, Arles possède une double facette  : les ruines antiques se retrouvent entourées par la ville moderne et colorée, et les deux se fondent parfaitement l’une dans l’autre. Baignée de soleil, Arles est aussi classée à l’Unesco pour ses bâtiments romains et romans.

Un buste de Jules César, grandeur nature et probablement réalisé de son vivant, a été mis à jour en 2008 lors d’une plongée dans le Rhône.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

La Nuit étoilée, est une peinture à l'huile sur toile réalisée par Vincent van Gogh à la fin septembre 1888, représentant Arles la nuit, ville où le peintre vivait à l'époque. La peinture a été exposée la première fois en 1889 à l'exposition annuelle de la Société des artistes indépendants à Paris, avec un autre tableau de Van Gogh, les Iris.

Les Bouches du Rhône "timbrées"

Cassis

Les calanques se sont formées il y a 120 millions d'années . À l’ouest de Cassis, le Massif des Calanques est constitué de calcaire blanc de plus de 400 m d’épaisseur. Cœur géographique du Parc national, Cassis et son charmant village est  idéal pour visiter la partie ouest du massif des Calanques ainsi que le secteur du cap Canaille

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Situé en centre ville, au pied du fort, le port départemental de Cassis est port de pêche, de commerce et de plaisance.

Les Bouches du Rhône "timbrées"

Château d'If

Le château d'If est une forteresse française édifiée sur les ordres du roi François Ier, entre 1527 et 1529 sur l'îlot d'If de l'archipel du Frioul, proche des îles de Ratonneau et Pomègues au centre de la rade de Marseille. C'est une construction de forme carrée de trois étages mesurant 28 mètres sur chaque côté, flanquée de trois tours, percées de larges embrasures.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Fontvieille

Moulin d'Alphonse Daudet

Le moulin Saint Pierre (ou moulin Ribet ), est aussi connu sous le vocable moulin d' Alphonse Daudet. En 1931, le Moulin Daudet est classé Monument historique en souvenir d’Alphonse Daudet qui s’en était inspiré pour rédiger ses nouvelles.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

La Camargue

La Camargue est une région naturelle française située au bord de la mer Méditerranée, dans le département du Gard et des Bouches-du-Rhône, et formée par le delta du Rhône.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Lambesc

La tour Jacquemard fut construite sur l'une des portes des remparts de la ville. En 1646, une horloge jacquemard (système d'horlogerie à automates) avec quatre automates en acier, est installée sur la terrasse de la tour. Les automates représentent un forgeron, son épouse et leurs deux enfants, garçon et fille. Les enfants sonnent les quarts d'heure sur deux petites cloches : le forgeron et sa femme, les heures et demi-heures sur une très grande cloche.

Les habitants donnèrent aux automates le nom du monument, jacquemard, qui devint ainsi un nom propre. Alors naquit la famille Jacquemard. L'épouse fut prénommée Margarido, la fillette Jacqueto et le garçonnet Jacquet. Depuis une restauration en 1882, les personnages sont en bois et enfermés dans un campanile.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Les Baux de Provence

Le village médiéval des Baux-de-Provence, construit jadis au cœur des Alpilles est posé tout en haut d'un éperon rocheux. À plus de 240 mètres d'altitude, l'endroit était stratégique car dominant toute la vallée et permettant une vue allant de la Sainte Victoire aux Cévennes ! 

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Martigues

Station classée de Tourisme, ville d’Art et d’Histoire, Martigues, « la Venise Provençale », est toute entière baignée de cette lumière qui a attiré les plus grands peintres et nombre de cinéastes. La ville jouit d’une situation géographique privilégiée entre les rives de l’étang de Berre  et le littoral méditerranéen de la Côte Bleue offrant une succession harmonieuse de criques, plages et petits ports de pêche, à proximité immédiate d'Aix en Provence, Arles, Alpilles, Marseille.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Montagne Sainte Victoire

La montagne Sainte-Victoire, en provençal Mont Venturi selon la norme classique ou Mount Ventùri selon la norme mistralienne, est un massif calcaire du Midi de la France ; elle a connu une notoriété internationale en partie grâce aux 87 œuvres du peintre Paul Cézanne dont elle est le sujet.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Puyloubier

Le village pittoresque blotti aux pieds de Sainte-Victoire, à son extrémité sud-est, est une terre de vignobles. L’église Sainte-Marie est l’église historique du village. Elle a été construite au moyen-âge et est une ancienne dépendance du château féodal.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Saint Rémy de Provence - les Antiques

Situés au sud de la ville, sur la route qui relie Saint Rémy de Provence aux Baux de Provence, « Les Antiques » sont des monuments historiques marquants l’entrée de Glanum. De fondation celtique, Glanon subit une grande influence grecque. Elle est vouée au dieu guérisseur gaulois, Glanis, avant d'être Glanum, cité antique de l'Empire romain,

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Saintes Maries de la Mer

Capitale de la Camargue, Saintes Maries de la Mer  est également un lieu de pèlerinage et une station balnéaire de Provence. Le pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-Mer, dit encore pèlerinage des Gitans, est une manifestation religieuse, doublée d'un phénomène touristique, qui se déroule chaque année les 24 et 25 mai en Camargue

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Salon de Provence

La tour et la rue de l’horloge

Bâtie sur l’emplacement de la porte nord des remparts de la vieille ville, la porte de l’horloge marque le passage de la ville moderne à la ville ancienne. Elle est construite au XVIIème siècle, coiffée d’un campanile de Roland.

Le château de l’Empéri

Assurément l’une des plus belles forteresse médiévale de Provence , le château abrite le musée militaire de l’Emperi , mais aussi le jardin des simples de Nostradamus. Il est le théâtre de nombreux événements culturels pendant la saison estivale. 

La fontaine moussue

Située place Crousillat

Véritable mascotte de la ville, la fontaine moussue existait déjà au XVIème, grand lieu de promenades et de rencontres des Salonais venant profiter de la fraîcheur.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Salon de Provence

L'École militaire de l'air est implantée sur la base aérienne 701 au sud de Salon-de-Provence

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"

Tarascon

A la croisée des chemins entre Alpilles, Montagnette et Camargue, Tarascon possède tous les atouts d'une cité provençale, construite en bordure du Rhône au coeur du triangle d'or Nîmes, Arles et Avignon. Le château de Tarascon — Centre d'art René d'Anjou — est un ancien château fort qui se dresse sur la commune française de Tarascon, en bordure du Rhône. Reconstruit dans la première moitié du XVe siècle dans un style alliant gothique et renaissance, il sera le lieu de prestiges, de rencontres, de fêtes du roi René qui y séjournera fréquemment.

Les Bouches du Rhône "timbrées"
Les Bouches du Rhône "timbrées"
Partager cet article
Repost0

La SEINE "timbrée"

Publié le par Baldenberger

Paris est la seule commune à être également un département.

Paris connaît un statut particulier à plus d’un titre :

-Ville-capitale, qui fut le théâtre de la Commune (1871), Paris suscite la méfiance du pouvoir monarchique puis républicain.
Alors que le principe de l’élection du maire a été instauré pour toutes les communes par une loi de 1884, Paris n’élit son maire que depuis la loi du 15 décembre 1975 (appliquée pour la première fois en 1977).

- Dans la même logique de défiance, depuis l’arrêté du 12 messidor an VIII (1er juillet 1800), les compétences en matière de police restent, pour l’essentiel, assurées par la préfecture de police de Paris. Le préfet de police est nommé en Conseil des ministres.

- Peuplée aujourd'hui de plus de deux millions d’habitants, Paris a annexé plusieurs communes limitrophes sous le Second Empire. Elle connaît un découpage en arrondissements depuis la loi du 31 décembre 1982.
Les maires d’arrondissement ne sont pas des maires de plein exercice, le maire de Paris élu par et parmi l’assemblée municipale délibérante qu’est le conseil de Paris ayant autorité sur l'ensemble du territoire communal.
Ils ont un pouvoir d’avis (subventions, urbanisme), ainsi que de décision concernant les équipements de proximité à vocation éducative, sociale, culturelle, sportive et d’information de la vie locale de l’arrondissement.

La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"

Le département de la Seine est dénommé de 1790 à 1795 « département de Paris ».

La décision, par la loi du 16 juin 1859, de porter la limite de Paris jusqu'à l'enceinte de Thiers a provoqué une première vague de transformations.

Il est supprimé en 1968 lors de la réorganisation de la région parisienne.

La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"

Les arrondissements de Paris sont des divisions administratives  qui partagent la capitale française en vingt arrondissements municipaux

La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"
La SEINE "timbrée"

PARIS 1 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-1er-arrondissement-timbre.html

PARIS 2 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-2e-arrondissement-timbre.html

PARIS 3 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-3e-arrondissement-timbre.html

PARIS 4 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-4e-arrondissement-timbre.html

PARIS 5 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-5e-arrondissement-timbre.html

PARIS 6 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-6e-arrondissement-timbre.html

PARIS 7 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-7e-arrondissement-timbre.html

PARIS 8 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-8e-arrondissement-timbre.html

PARIS 9 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-9e-arrondissement-timbre.html

PARIS 10 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-10e-arrondissement-timbre.html

PARIS 11 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-11e-arrondissement-timbre.html

PARIS 12 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-12e-arrondissement-timbre.html

PARIS 13 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-13e-arrondissement-timbre.html

PARIS 14 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-14e-arrondisement-timbre.html

PARIS 15 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-15e-arrondissement-timbre.html

PARIS 16 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-16e-arrondissement-timbre.html

PARIS 17 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-17e-arrondissement-timbre.html

PARIS 18 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-18e-arrondissement-timbre.html

PARIS 19 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-19e-arrondissement-timbre.html

PARIS 20 http://philatelier.over-blog.com/2023/02/le-20e-arrondissement-timbre.html

Publié dans patrimoine

Partager cet article
Repost0

Batman

Publié le par Baldenberger

Batman

Batman est un superhéros : c'est un personnage des bandes dessinées américaines qui lutte pour le Bien et la justice. La vraie identité de Batman est Bruce Wayne, un riche héritier. Il habite à Gotham, et souhaite combattre la criminalité. Il devient alors Batman (l'homme chauve-souris) et porte un déguisement de chauve-souris.

Créé par le dessinateur Bob Kane et le scénariste Bill Finger, il apparaît pour la première fois dans le comic book Detective Comics no 27 en 1939 — mai 1939 comme date sur la couverture mais la date réelle de parution est le 30 mars 1939 — sous le nom de The Bat-Man.

Batman
Batman
Batman
Batman
Batman
Batman
Batman
Batman
Batman
Partager cet article
Repost0

Georges SIMENON

Publié le par Baldenberger

Georges SIMENON
Georges SIMENON
Georges SIMENON

Je suis né le 13 février 1903 à Liège (Belgique), où je passe mon enfance.

Même si je fais preuve très tôt de fortes capacités intellectuelles à l'école je décide d'abandonner mes études à l'âge de quinze ans.

Après une expérience journalistique en Belgique, je me rends à Paris où je côtoie le milieu littéraire, qui me donne la passion de l'écriture.

Dès lors, à partir de 1924, je me lance dans la rédaction d'une multitude de romans populaires paraissant sous divers pseudonymes.

Ce n'est qu'à l'âge de 28 ans que je me décide à signer de mon vrai nom l'un de mes ouvrages : il s'agit du roman policier Pietr le Letton, dans lequel apparaît pour la première fois le personnage de Maigret. Les enquêtes se déroulent au cœur de la France des années 1930, jusqu’à la période des années 1960. Maigret est un personnage nouveau au travers duquel le monde de l’enquête criminelle  est perçu de manière inédite. Calme, patient et réfléchi, Maigret va devenir l’un des plus célèbres commissaires de fiction.

Je multiplie les publications de romans. Fort du succès du cycle des Maigret, j’ entre aux éditions Gallimard en 1935. Je me tourne alors vers des réalisations plus psychologiques, telles que les Fiançailles de M. Hire ou l'Aîné des Ferchaux.

En novembre 1945, à la faveur d'un séjour aux Etats-Unis où je clarifie ma vie, je publie Je me souviens et Pedigree, deux oeuvres autobiographiques.

En 1952, je suis reçu à l’Académie royale de Belgique et je reviens définitivement en Europe le 18 mars 1955. Après une période mouvementée sur la Côte d’Azur à côtoyer la jet-set, je finis par m’installer en Suisse.

 

À l'aube du 4 septembre 1989, âgé de quatre-vingt-six ans, je m'éteins à mon domicile lausannois.

Georges SIMENON
Georges SIMENON
Georges SIMENON
Georges SIMENON

Publié dans TROMBINOSCOPE

Partager cet article
Repost0

Simon VOUET

Publié le par Baldenberger

"Sainte-Catherine" 1615-1620

Galerie nationale slovaque Bratislava

Simon VOUET
Simon VOUET

"Louis XIII" 1635

Musée du Louvre Paris

Portrait de Louis XIII entre deux figures de femmes symbolisant la France et la Navarre

Simon VOUET
Simon VOUET

"allégorie de bon gouvernement" 1644-1645

Musée du Louvre

"La prudence amène la Paix et l'Abondance"

Simon VOUET
Simon VOUET

"Saturne, conquis par l'Amour, Vénus et l'Espoir"1645-1646

Musée du Berry Bourges (France)

Simon VOUET
Simon VOUET
Partager cet article
Repost0