Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

carnavals

Carnaval d'IVREA

Publié le par Baldenberger

Carnaval d'IVREA
Carnaval d'IVREA
Carnaval d'IVREA

Le carnaval d'Ivrea est une manifestation carnavalesque de la commune d'Ivrée dans la province de Turin.

Il se déroule durant les trois jours gras, dimanche, lundi et mardi gras précédant le mercredi des Cendres.

L'origine du carnaval actuel remonte en 1808, année durant laquelle l'autorité napoléonienne recommanda d'unifier les précédents carnavals de quartier en une seule et unique fête.

Celle-ci était jadis différente de celle d'aujourd'hui dans sa forme et son déroulement, comme on peut le voir dans sa description en 1866.

Toutefois, certains éléments n'ont pas changé : le « roi » du carnaval est toujours le général d'Ivrea, la meunière, les fifres et les tambours sont toujours là. Et à la fin du carnaval on brûle toujours les scarli.

Publié dans Carnavals

Partager cet article
Repost0

Carnaval d'ACIREALE

Publié le par Baldenberger

Carnaval d'ACIREALE
Carnaval d'ACIREALE

Considéré comme l’un des plus beaux carnavals de Sicile, l’Acireale Carnevale trouve ses racines au XVIIe siècle. Il a évolué avec le temps, notamment avec l’introduction des poètes, du défilé de chars, de jeux populaires, de la course en sac et des compétitions gastronomiques.


À partir de 1929, ce carnaval devient le plus spectaculaire de l’île pour ses constructions en carton-pâte, ses voitures en fleurs, ses masques allégoriques…

Publié dans Carnavals, patrimoine

Partager cet article
Repost0

Carnaval de VIAREGGIO

Publié le par Baldenberger

Carnaval de VIAREGGIO
Carnaval de VIAREGGIO

Le carnaval de Viareggio a lieu dans la ville italienne du même nom, en Toscane. C'est l'un des carnavals les plus populaires d'Europe. La tradition du carnaval dans cette ville remonte à 1873, lorsque le premier défilé y fut organisé.

Le carnaval de Viareggio est considéré comme l'un des plus importants d'Italie et d'Europe grâce à ses chars allégoriques plus ou moins grands et sur lesquels trônent d'énormes caricatures d'hommes célèbres (comme des hommes politiques, du monde des arts et de la culture, des sportifs...) en carton pâte et bâtons de fer recyclés.

Publié dans Carnavals, patrimoine

Partager cet article
Repost0

Carnaval de CADIZ

Publié le par Baldenberger

Carnaval de CADIZ
Carnaval de CADIZ
Carnaval de CADIZ

Le carnaval de Cadix est mondialement connu comme une fête « de la rue ». Onze jours d’amusement permanent, d’originalité, et surtout de participation populaire. La ville entière se transforme, remplie de gens disposés à rire et à faire rire, à chanter, et en définitive à passer un bon moment. Si vous voulez vivre les joyeux carnavals de Cadix, vous devez vous y prendre suffisamment à l’avance, car cet événement, parmi les plus attendus, attire chaque année des milliers de personnes.

Un mois avant le commencement officiel du carnaval, les répétitions générales des groupes qui se disputent le concours du Teatro Falla commencent à préparer l’ambiance. Les différentes « peñas » organisent des fêtes gastronomiques à l’air libre, où elles interprètent en public leur répertoire de chansons, et où l’on peut déguster les produits typiques de Cadix. Les chansons sont habituellement cocasses, critiquent avec humour et ingéniosité les événements ayant marqué l’actualité de l’année. Le concours du Teatro Falla, auquel participent plus d’une centaine de groupes parmi lesquels se trouvent les populaires « chirigotas », est un spectacle visuel rempli de grâce, de musique et de couleurs. L’un des temps forts des fêtes est précisément la Grande Finale : elle se tient le premier vendredi du carnaval, et dure jusqu’au lendemain matin. C’est alors que l’explosion de joie carnavalesque envahit les rues. Les groupes ayant participé au concours parcourent le centre historique envahi par la foule, chantant leurs compositions ; et le dimanche et le lundi, juchés sur des plates-formes, ils entrent dans le « Carrusel de Coros ».

Au Carnaval de Cadix, il est obligatoire de se déguiser. Individuellement, en couple ou en groupe, il faut faire admirer son costume, tout au moins le premier samedi et pendant les « cabalgatas » (défilés). Au cours des deux « cabalgatas » qui ont lieu, le public prend part active au défilé multicolore. La « Gran Cabalgata », qui se tient le premier dimanche, passe par l’avenue d’entrée de la ville et rassemble des dizaines de milliers de personnes. La seconde est la « Cabalgata del Humor », qui parcourt le centre historique le dernier week-end. Les « charangas ilegales » sont un autre élément caractéristique du carnaval de Cadix : elles ont généralement lieu sur la place de las Flores, et il s’agit de familles, de groupes d’amis ou de collègues de travail qui, par leur répertoire de chansons, rivalisent en bonne humeur et en rires avec les groupes « officiels ». Bals populaires, feux d’artifices, bals costumés et une infinité d’autres activités contribuent à garantir toujours le divertissement à son comble.

Publié dans Carnavals

Partager cet article
Repost0

Carnaval de ROTTWEIL

Publié le par Baldenberger

Carnaval de ROTTWEIL
Carnaval de ROTTWEIL

Le Carnaval débute officiellement à la fête des rois (8 janvier) par une cérémonie de dépoussiérage des masques et costumes traditionnels.

Il faut attendre le Jeudi Gras  pour le coup d’envoi : des groupes costumés passent dans les rues de la ville pour "satiriser" l’année écoulée, les évènements passés et les personnages publics d'actualité (les politiques).

Le dimanche qui suit s'anime avec le défilé de clowns Bajass.

Le lundi dit le lundi des roses a lieu le défilé historique : de 8 heures à midi, la porte noire du clocher voit passer plus de 3 000 bouffons en costumes et masques baroques. Le carnaval "traditionnel" se déroule l’après-midi avec les Narren qui "narrent" leurs histoires aux passants lisant leur livre d'anecdotes de l’année.

Le Mardi gras, les bouffons repassent le matin et l’après-midi. La ville reste animée jusqu’à minuit !

Carnaval de ROTTWEIL

Publié dans Carnavals

Partager cet article
Repost0

Le carnaval de FANO

Publié le par Baldenberger

Le carnaval de FANO

"Semel in anno licet insanire" (une fois par an, les folies sont admises).

Cet ancien dicton romain pourrait être la devise de  Fano (région des Marches en Italie) qui accueille l’un des carnavals les plus célèbres d’Italie.

 Plus d’un mois de fêtes et événements sont organisés : les rues et les habitants de la ville abandonnent leurs habitudes pour se plonger dans l’ambiance magique  des fêtes et des défilés du magnifique Carnaval de Fano, un grand événement sous le signe de l’insouciance et du divertissement. 

A Fano le carnaval est un événement historique. Peu savent que le Carnaval de Fano puise ses origines au Moyen-Âge et plus précisément, selon la légende , à l’occasion de la réconciliation entre les deux plus importantes familles de la ville : la Famille Del Cassero et la Damille Da Carignano. 

Mais l’histoire et la tradition ne sont pas les seules caractéristiques de cette grande manifestation qui attire chaque année des milliers de visiteurs . Le carnaval de Fano est aussi le Carnaval le plus gourmand du monde, le seul qui vous offre la possibilité de participer à une bataille entièrement combattue avec…des pralines et du chocolat !

Des tonnes de gourmandises, bonbons, et pralines sont lancés des chars allégoriques sur la foule qui les ramasse et les lance en l’air plein les mains en donnant lieu à une pluie vraiment spéciale,  appréciée par les grands et les plus petits.

Le carnaval de FANO
Le carnaval de FANO

Publié dans Carnavals

Partager cet article
Repost0

Arlequins de Canillo (Andorre)

Publié le par Baldenberger

Arlequins de Canillo (Andorre)

Parmi les personnes déguisées en arlequin à l'époque du carnaval, on en voit beaucoup, mais leur rôle est prépondérant en Andorre, plus précisément à Canillo.

Les "Harlequin" font partie du folklore de cette paroisse et, depuis juin, cette tradition a été ajoutée à la liste de l'inventaire général du patrimoine culturel de la Principauté d'Andorre, comme une célébration d'intérêt culturel.

 

Arlequins de Canillo (Andorre)

Les vêtements sont de couleur claire, de préférence blanche, où des morceaux de flanelle ou de feutre cousus de couleurs colorées étaient parés et façonnés comme des personnages d'Arlequin de la "commédia dell'Arte".

Dans la robe, qui comprenait une cagoule, il y avait aussi des points de suture, en particulier aux bras et aux jambes (petites bosses) pour essayer de faire le plus de bruit possible et de ne pas passer inaperçu. Il y avait une sorte de poignet en cuir sur les ailes fabriqué par les arlequins qui les faisait tirer au sol. Pour être un véritable arlequin, le costume devait être complété par un masque fabriqué dans un tissu métallique très fin. Certains des arlequins ont peint leurs yeux, un nez noir et leurs lèvres rouges; d'autres l'ont brodé ou ont tout carbonisé en noir.

La période de carnaval est une période faste en plaisanteries de tous ordres : carnaval était l'occasion de se "défouler".

Le lundi du carnaval, dans la matinée, un bouillon avec de la viande de porc était préparé dans toutes les maisons de la paroisse. Les arlequins se sont organisés en patrouilles et, tout en veillant à ne pas les voir, les autres sont entrés dans les cuisines des maisons pour enlever les pots dans la rue. Ensuite, ils se boirent sur la place et mangèrent de la viande.

Le mardi du carnaval, l'un des jeunes de la paroisse a été placé dans un sac en paille rempli de tissu, une peau d'ours sur le dos et un bar à vin épais et corsé suspendu à son dos. La danse d'Óssa représentait  l'ours qui ne voulait pas obéir aux ordres des arlequins ; ils le secouèrent en arrière jusqu'à ce qu'ils fassent exploser le tonneau de vin, ce qui fit un bruit qui ressemblait à celui d'un fusil de chasse, et marqua la mort de l'ours.

La provocation était constante chez les "Harlequins". Ils entraient aussi dans les maisons tôt le matin et s’ils connaissaient l’un des jeunes qui dormait encore, ils le sortaient du lit et le faisaient sortir avec un pyjama pour l’habiller. Certains jeunes se souviennent même qu'ils couraient avec les draps dans leurs mains.

Les personnes âgées de Canillo expliquent que, lorsqu'elles sont entrées dans les maisons, de la farine a été jetée partout, une coutume qui a évolué pour donner aujourd'hui des confettis et des bulletins de vote colorés.

 

Les arlequins sont à la fois les protagonistes de la fête du carnaval à Canillo, et une sorte de "police" ; ils doivent être vus à tout moment et n'importe où.

Ils défilent actuellement dans toutes les rues de la paroisse et sont présents dans toutes les activités organisées.

Leur apparition arrive juste après la pendaison du roi Carnestoltes (roi carnaval), tôt dans l'après-midi, le samedi du carnaval.

 

À Andorre, au début, ce personnage était l’identité des hommes célibataires et mariés de Canillo, et plus tard, dans les années 60, des femmes y ont également adhéré. C'est au cours de ces années que les arlequins de Canillo ont commencé à participer aux festivals de carnaval des autres paroisses de la Principauté, comme Encamp et Escaldes, où un groupe d'arlequins a également existé pendant quelques années. Au fil des ans, le parti a évolué et modernisé. Les activités du carnaval ont été déplacées dans la rue et des défilés ont été organisés entre les diverses paroisses, où chaque groupe avait sa voiture, parmi lesquelles se trouvait celle des arlequins de Canillo.

Les "Harlequins" ont toujours le même sens originel, mais leurs apparitions dans la rue font davantage partie d’une affiche de fête organisée plutôt conforme aux standards du tourisme.

Les "guérilleros" arlequins continuent de traverser les rues de la paroisse pendant les jours de carnaval, certains à pied et d'autres sur un char, surtout le samedi après-midi, une fois le roi Carnestoltes pendu.

Publié dans Carnavals

Partager cet article
Repost0

Les géants du Nord

Publié le par Baldenberger

Les géants du Nord

Dans le folklore du Nord de la France et de Belgique, le géant est une figure gigantesque qui représente un être fictif ou réel. Hérité de rites médiévaux, la tradition veut qu’il soit porté, et qu’il danse dans les rues les jours de carnavals, braderies, kermesses, ducasses et autres fêtes.

Les géants du Nord
Les géants du Nord
Les géants du Nord
Les géants du Nord
Les géants du Nord
Les géants du Nord
Les géants du Nord
Chrymhilde AIRE SUR LA LYS
Chrymhilde AIRE SUR LA LYS

Chrymhilde AIRE SUR LA LYS

Alfres le rempailleux IWUY
Alfres le rempailleux IWUY

Alfres le rempailleux IWUY

Colas et Jacqueline ARRAS
Colas et Jacqueline ARRAS

Colas et Jacqueline ARRAS

Arthurine BOURBOURG
Arthurine BOURBOURG

Arthurine BOURBOURG

Batisse et Zabelle BOULOGNE SUR MER
Batisse et Zabelle BOULOGNE SUR MER

Batisse et Zabelle BOULOGNE SUR MER

Binbin VALENCIENNES
Binbin VALENCIENNES

Binbin VALENCIENNES

Gargantua BAILLEUL
Gargantua BAILLEUL

Gargantua BAILLEUL

Jean le bûcheron STEENVOORDE
Jean le bûcheron STEENVOORDE

Jean le bûcheron STEENVOORDE

Le reuze DUNKERQUE
Le reuze DUNKERQUE

Le reuze DUNKERQUE

Flandrin COMPIEGNE
Flandrin COMPIEGNE

Flandrin COMPIEGNE

L'islandais GRAVELINES
L'islandais GRAVELINES

L'islandais GRAVELINES

Lyderic LILLE
Lyderic LILLE

Lyderic LILLE

Jean Mabuse MAUBEUGE
Jean Mabuse MAUBEUGE

Jean Mabuse MAUBEUGE

Mme Bintje HONDSCHOOTE
Mme Bintje HONDSCHOOTE

Mme Bintje HONDSCHOOTE

Odette EVIN-MALMAISON
Odette EVIN-MALMAISON

Odette EVIN-MALMAISON

Zoon et Babe Tisje HAZEBROOK
Zoon et Babe Tisje HAZEBROOKZoon et Babe Tisje HAZEBROOK

Zoon et Babe Tisje HAZEBROOK

Madame et Monsieur Goliath Ath (Belgique)Madame et Monsieur Goliath Ath (Belgique)
Madame et Monsieur Goliath Ath (Belgique)

Madame et Monsieur Goliath Ath (Belgique)

Les géants du Nord
Les géants du Nord

Les géants et leurs fêtes ont été reconnus par l'Unesco.

En 2004, la Belgique et la France ont présenté un dossier transfrontalier et commun de candidature de leurs géants et de leurs fêtes au titre de chefs-d’œuvre du patrimoine oral et culturel et immatériel de l’humanité auprès de l’Unesco.

Le patrimoine oral et immatériel de l'humanité est un label créé en 1989 en vue de la protection des expressions et traditions orales, de la musique, de la danse, des rituels, de la mythologie et des savoir-faire liés à l'artisanat ainsi que des espaces culturels fragilisés ou menacés.

L'inscription a été faite à Paris, le vendredi 25 novembre 2005.

Les géants du Nord

De grands mannequins d'osier

Au nord de la France
, les premiers géants attestés (XVIe siecle) étaient construits en osier et les têtes sculptées dans le bois.

Pour les têtes et les mains, le plâtre et le carton pâte sont ensuite apparus. En fait, c’est la légèreté du matériau qui prime dans le choix du créateur. Le carton pâte a encore ses partisans mais la résine polyester est aujourd’hui souvent employée, rendant cependant le géant plus lourd.

La plupart des géants portés ont une structure en osier et bois. C’est le matériau de prédilection pour fabriquer un géant et cela fait la particularité des géants du Nord de la France et de la Belgique.
Depuis le XIXe siècle, d’autres matériaux et techniques ont parfois remplacé l’osier et la vannerie comme le fer, l’aluminium, les lattes de bois, la résine polyester, le grillage etc.
Mais ces matières sont souvent plus lourdes et moins adaptées que l’osier qui, par sa souplesse, sa légèreté reste le matériau préféré. De plus, l’osier permet de structurer l’ossature du géant tout en lui donnant sa forme. Il se marie bien avec le tissu car il n’est pas coupant, il n’écorche pas le tissu.

Souvent, lorsqu’il est remplacé par d’autres matériaux, c’est parce que les vanniers se font rares…
De nombreux savoir-faire interviennent dans la création d’un géant : il faut travailler le bois, le cuir, l’osier et le rotin, le plâtre, le métal, le papier, les matériaux synthétiques, les tissus, le crin de cheval, les cheveux…
Beaucoup d’heures de travail sont nécessaires à toute une équipe pour créer un beau géant. (source http://www.geants-carnaval.org/les_geants/art_populaire.html)

Publié dans Carnavals, patrimoine

Partager cet article
Repost0

Carnaval de Düsseldorf

Publié le par Baldenberger

Carnaval de Düsseldorf
Carnaval de Düsseldorf

Le carnaval de Düsseldorf est une fête de la ville de Düsseldorf, capitale rhénane, en Allemagne.

Le carnaval commence chaque année le 11 novembre avec le réveil symbolique du Hoppeditz (bouffon) ;  le 11 novembre à 11h11, les diverses sociétés de carnaval ouvrent officiellement la saison avec la proclamation de la loi du carnaval (närrisches Grundgesetz)

Il se termine le mercredi des Cendres avec son inhumation.

"Helau !" "Helau" est le salut du Carnaval à Düsseldorf. Criez le haut et fort, si vous voulez profiter des 40 tonnes de bonbons qui sont jetés chaque année dans la foule

Publié dans Carnavals

Partager cet article
Repost0

Carnaval de ILHAVO

Publié le par Baldenberger

Publié dans Carnavals

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>