Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stand JENATZY

Publié le par Baldenberger

Stand JENATZY
Stand JENATZY
Stand JENATZY

La Jamais Contente de Jenatzy

La Jamais Contente est une voiture électrique conçue et pilotée par le belge Camille Jenatzy. Elle est devenue célèbre pour être le premier véhicule automobile à franchir le cap des 100 km/h le 29 avril 1899 à Achères, dans les Yvelines.

Description

La Jamais Contente a une forme particulière, ressemblant à un obus monté sur roues. Elle est dotée de roues de taille égale, d'une carrosserie allégée grâce à l'aluminium, et n'a ni volant ni frein, mais une manette de direction et un accélérateur manuel.

Caractéristiques techniques

  • Vitesse maximale: 105,98 km/h
  • Poids: 1,5 tonne
  • Puissance: 67 chevaux
  • Batteries: 2 batteries électriques de 200 kg chacune
  • Autonomie: 60 km

Record du monde

Le 29 avril 1899, Camille Jenatzy bat le record du monde de vitesse terrestre en atteignant 105,98 km/h avec la Jamais Contente. Ce record extraordinaire pour l'époque a marqué un tournant dans l'histoire de l'automobile.

Origine du nom

Il existe deux hypothèses sur l'origine du nom de la Jamais Contente :

  • Le perfectionnisme de Camille Jenatzy: Il était toujours insatisfait de ses performances et cherchait constamment à les améliorer.
  • Le caractère de son épouse: Jenatzy lui aurait donné ce nom en référence à son caractère exigeant.

Héritage

La Jamais Contente est devenue un symbole de l'innovation et de la performance dans le domaine de l'automobile. Elle est aujourd'hui exposée au Musée national de l'automobile de Compiègne en France.

Publié dans Automobile

Partager cet article
Repost0

LUXEMBOURG

Publié le par Baldenberger

LUXEMBOURG
LUXEMBOURG
LUXEMBOURG

La couleur jaune des boîtes aux lettres luxembourgeoises est due à l'influence de la Belgique, où les boîtes aux lettres sont jaunes depuis 1840.

La première boîte aux lettres mobile a été introduite au Luxembourg en 1960.

Il existe aujourd'hui plus de 2 500 boîtes aux lettres au Luxembourg.

La Poste luxembourgeoise est responsable de l'installation et de l'entretien des boîtes aux lettres.

LUXEMBOURG
LUXEMBOURG

Publié dans PHILATELIE

Partager cet article
Repost0

Faïence de Moulins

Publié le par Baldenberger

Faïence de Moulins
Faïence de Moulins
Faïence de Moulins

L'histoire de la faïence de Moulins

L'histoire de la faïence de Moulins est une aventure artistique et économique qui s'est déroulée du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle, dans la ville de Moulins, en Auvergne. Cette production, caractérisée par ses décors uniques et sa fabrication raffinée, a marqué l'histoire de la céramique française et laissé un héritage précieux encore visible aujourd'hui.

Les débuts (1730 - 1750):

  • La première manufacture de faïence à Moulins est fondée vers 1730 par Pierre-Adrien Chauvigny.

  • La production de cette époque s'inspire largement des styles de Nevers et Rouen, avec des décors populaires comme les fleurs, les oiseaux et les motifs géométriques.

  • La faïence de Moulins se distingue par sa pâte fine et blanche, et par l'utilisation d'une palette de couleurs vives et harmonieuses.

L'âge d'or (1750 - 1780):

  • La manufacture de Jacques-Joseph Chicaneau (1750-1780) marque l'apogée de la faïence de Moulins.

  • Chicaneau introduit de nouveaux décors, notamment le style rocaille et les chinoiseries, qui deviennent la spécialité de la manufacture.

  • Les faïences de Moulins de cette époque sont d'une grande finesse et d'une grande richesse décorative, avec des motifs d'une grande originalité.

  • La production de Chicaneau rencontre un grand succès et est exportée dans toute l'Europe.

Le déclin (1780 - 1820):

  • La fin du XVIIIe siècle est marquée par des difficultés économiques et la faïence de Moulins n'est pas épargnée.

  • La manufacture de Chicaneau ferme ses portes en 1780.

  • D'autres manufactures tentent de maintenir la production, mais sans succès.

  • La faïence de Moulins cesse définitivement d'être produite au début du XIXe siècle.

Publié dans Métiers d'Art

Partager cet article
Repost0

ITALIE

Publié le par Baldenberger

ITALIE
  • Les premières boîtes aux lettres en Italie remontent au XIVe siècle.
  • Elles étaient appelées "bouches de dénonciation" et servaient à recevoir des dénonciations anonymes.
  • XVIe siècle : Installation des premières boîtes aux lettres pour le courrier public.
  • XVIIe siècle : Généralisation des boîtes aux lettres dans les villes italiennes.
ITALIE
ITALIE
ITALIE
ITALIE

Publié dans PHILATELIE

Partager cet article
Repost0

Faïence de Lille

Publié le par Baldenberger

Faïence de Lille
Faïence de Lille

L'histoire de la faïence de Lille

Débuts

  • La corporation des potiers existe à Lille depuis le XVe siècle.
  • 1696 : Création de la première fabrique de faïence par Jacques Febvrier (originaire de Tournai) et Jean Bossut (originaire de Gand).

Apogée

  • XVIIIe siècle : Age d'or de la faïence de Lille.
  • Développement de nombreuses manufactures, dont :
    • La fabrique de Jacques Febvrier et Jean Bossut (devenue "Boussemart & Douisbourg" en 1711)
    • La fabrique de Pierre Antoine Hannart (1709)
    • La fabrique de François Joseph Peterinck (1740)
  • Production variée : vaisselle, pots Jacquot et Jacqueline, carreaux de sol, etc.
  • Décoration :
    • Motifs inspirés de la faïence de Delft et de Moustiers
    • Scènes chinoises
    • Fleurs et oiseaux
    • Couleurs vives : bleu, jaune, vert, orange

Déclin

  • Fin du XVIIIe siècle : Début du déclin de la faïence de Lille.
  • Concurrence de la porcelaine et des faïences anglaises.
  • Fermeture de nombreuses manufactures.

XXe siècle

  • XXe siècle : Renouveau de l'intérêt pour la faïence de Lille.
  • Création de musées et d'associations dédiés à la faïence de Lille.
  • Production de faïences contemporaines inspirées de la tradition lilloise.

Aujourd'hui

  • La faïence de Lille est un élément important du patrimoine culturel de la ville.
  • De nombreux musées et associations exposent et conservent des pièces de faïence de Lille.

Publié dans Métiers d'Art

Partager cet article
Repost0

Stand GILLET

Publié le par Baldenberger

Stand GILLET
Stand GILLET
Stand GILLET
Stand GILLET

la Vertigo (1991-2002)

  • Tony Gillet fonde la société en 1991 et se lance dans la conception de la Vertigo, son premier prototype, avec l'aide du designer Charles Van den Bosch.
  • Le premier modèle est dévoilé en 1992 au Salon de l'automobile de Bruxelles, équipé initialement d'un moteur Ford Cosworth.
  • En décembre 1994, la Vertigo rentre dans le livre des records en réalisant le 0 à 100 km/h en 3,266 secondes (record depuis battu).
  • En 2002, la voiture connaît une évolution esthétique et mécanique, avec un moteur Alfa Romeo 3.2L de 250 chevaux. Elle prend alors le nom de Vertigo Streiff en hommage à Philippe Streiff, ancien pilote de Formule 1 devenu paraplégique, pour qui une Vertigo adaptée aux commandes manuelles a été conçue.

Publié dans Automobile

Partager cet article
Repost0

CHINE

Publié le par Baldenberger

CHINE
CHINE
CHINE

Histoire des boîtes aux lettres en Chine

L'histoire des boîtes aux lettres en Chine est longue et complexe, remontant à des siècles.

Antiquité

Dès la dynastie Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.), un système de relais de messagers était utilisé pour transmettre des messages et des documents à travers l'empire. Des postes de garde étaient installés le long des routes, où les messagers pouvaient se reposer et changer de chevaux. Des boîtes en bambou étaient utilisées pour collecter les messages à destination des différentes régions.

Dynastie Tang (618-907)

Le système de messagerie a connu un développement important sous la dynastie Tang. Des boîtes aux lettres en bois et en pierre ont été installées dans les principales villes pour faciliter le dépôt du courrier. Des fonctionnaires étaient responsables de la collecte et de la distribution du courrier.

Dynastie Song (960-1279)

Le système postal a atteint son apogée sous la dynastie Song. Un réseau dense de bureaux de poste a été établi à travers l'empire, et des boîtes aux lettres standardisées en bronze ont été installées dans les villes et villages. Le service postal était accessible à tous, y compris aux roturiers.

Dynastie Ming (1368-1644)

La dynastie Ming a vu l'introduction de boîtes aux lettres mobiles. Ces boîtes étaient installées sur des chariots et étaient déplacées dans les différentes parties de la ville pour permettre aux gens de déposer leur courrier plus facilement.

Dynastie Qing (1644-1912)

Le système postal chinois a connu un déclin sous la dynastie Qing. Les boîtes aux lettres étaient souvent vandalisées ou volées, et le service postal était peu fiable.

XXe siècle

Au début du XXe siècle, le système postal chinois a été modernisé. De nouvelles boîtes aux lettres en métal ont été installées, et le service postal est devenu plus efficace et fiable.

Aujourd'hui

Aujourd'hui, les boîtes aux lettres sont omniprésentes en Chine. Elles sont disponibles dans toutes les villes et villages, et sont utilisées pour envoyer et recevoir du courrier, des colis et des factures.

Taïwan

Taïwan

Publié dans PHILATELIE

Partager cet article
Repost0

coléoptère de juin (Cotinis nitida)

Publié le par Baldenberger

Publié dans Bestiaire

Partager cet article
Repost0

Stand MINERVA

Publié le par Baldenberger

Stand MINERVA
Stand MINERVA
Stand MINERVA
Stand MINERVA
Stand MINERVA

Fondation et Débuts (1897-1904)

  • 1897: Sylvain de Jong, un jeune Néerlandais, fonde l'entreprise "Minerva" à Anvers, Belgique, pour fabriquer des bicyclettes.
  • 1899: Production de motocyclettes sous la marque Minerva.
  • 1900: Début de la production de voiturettes légères avec des moteurs De Dion-Bouton.
  • 1902: Premier modèle de voiture Minerva avec un moteur 4 cylindres de 6 ch.
  • 1903: Fondation de la société anonyme "Minerva Motors Limited" à Londres.
  • 1904: Construction d'une usine flambant neuve à Anvers pour la production automobile.

Expansion et Succès (1905-1929)

  • 1905: Minerva s'affirme comme un constructeur de voitures de luxe et de prestige.
  • 1908: Participation au rallye de Monte-Carlo avec succès, contribuant à la réputation de la marque.
  • 1914: Production de véhicules blindés pour l'armée belge pendant la Première Guerre mondiale.
  • 1920: Reprise de la production civile après la guerre.
  • 1923: Lancement du modèle "AL", une des voitures les plus luxueuses de l'époque.
  • 1926: Minerva devient le fournisseur officiel de la Cour Royale de Belgique.

Déclin et Disparition (1930-1956)

  • 1930: La crise économique mondiale affecte durement l'industrie automobile.
  • 1934: Minerva est déclarée en faillite et rachetée par Imperia, un autre constructeur belge.
  • 1938: Arrêt de la production de voitures Minerva.
  • 1956: Disparition définitive de la marque Minerva.

Stand MINERVA
Stand MINERVA

Publié dans Automobile

Partager cet article
Repost0

Eggfly (Hypolimnas bolina)

Publié le par Baldenberger

Publié dans Bestiaire

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>